Le HCR appelle à ne pas expulser les Somaliens vers leur pays

Des centaines de milliers de femmes déplacées en Somalie sont vulnérables face au risque de violence sexuelle. Photo: OCHA/R. Maingi

28 janvier 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) a appelé mardi à ne pas expulser vers leur pays les ressortissants somaliens originaires du sud et du centre de la Somalie et ayant trouvé asile dans d'autres pays, rappelant que le conflit armé continue.

« Bien que la sécurité se soit améliorée dans certaines régions du centre et du sud de la Somalie, le conflit armé continue. L'insécurité généralisée et des abus des droits humains poussent toujours des Somaliens à quitter leur pays. Plus de 42.000 Somaliens ont trouvé asile dans les pays voisins et ailleurs en 2013 », a dit une porte-parole du HCR, Fatoumata Lejeune-Kaba, lors d'une conférence de presse à Genève.

Dans de nouvelles orientations publiées mardi, le HCR souligne le besoin pour les autorités des pays d'accueil de traiter les demandes d'asile des Somaliens originaires du sud et du centre de la Somalie sur la base d'informations fiables et récentes concernant la situation à Mogadiscio et dans d'autres régions.

« Nous appelons tous les Etats à respecter leurs obligations internationales en ne procédant pas à des retours forcés. Les ressortissants somaliens ne devraient pas être expulsés vers la Somalie, en cas de risque de persécution dans le pays d'origine », a dit la porte-parole.

En raison de la poursuite des combats et des violations des droits humains, des milliers de civils continuent à être déplacés à l'intérieur et à l'extérieur de la Somalie.

Plus de 57.800 personnes sont devenues des déplacés dans le sud et le centre de la Somalie entre janvier et septembre 2013. Les femmes déplacées sont particulièrement vulnérables, avec des informations répétées faisant état de viols et de leurs auteurs demeurant impunis.

Entre janvier et novembre 2013, 21.517 Somaliens ont rejoint des pays voisins en quête d'asile. De plus, des Somaliens ont déposé 20.600 demandes d'asile dans 44 pays industrialisés en 2013, par rapport à 18.701 requêtes déposées en 2012.

Selon le HCR, alors que plus de 33.000 retours spontanés ont été enregistrés entre janvier et novembre 2013, beaucoup pourraient ne pas être permanents. À la fin 2012, le nombre de réfugiés somaliens à travers le monde s'élevait à 1,136 million.

« Nous considérons que les options sont limitées pour les Somaliens en termes de protection contre les persécutions ou les atteintes graves au sud et au centre de la Somalie. C'est particulièrement vrai pour de vastes régions demeurant sous contrôle d'Al-Shabaab et de ses alliés. Parallèlement, à Mogadiscio, la protection des personnes risquant la persécution aux mains d'Al-Shabaab est généralement impossible », a dit la porte-parole.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie: l’ONU salue l'approbation du nouveau gouvernement par le Parlement

En savoir plus





Coup de projecteur