Soudan du Sud : l’ONU salue l'annonce d'un cessez-le-feu

Un policier de la Mission de l’ONU au Soudan du Sud dans un site de déplacés. Photo: ONU/Isaac Alebe Avoro Lu’ba

23 janvier 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont salué jeudi l'annonce d'un cessez-le feu entre les parties en conflit au Soudan du Sud après plus d'un mois d'affrontements.

« Je salue cette bonne nouvelle. Les parties prenantes ont signé un accord de paix sous l'égide de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), soutenu activement par les Nations Unies », a déclaré M. Ban alors qu'il se trouvait à Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial.

« J'espère sincèrement que cet accord de paix offrira de bonnes opportunités pour les Sud-Soudanais, qui ont beaucoup souffert », a-t-il ajouté.

Selon les médias, le gouvernement du Soudan du Sud et les rebelles ont signé jeudi soir un accord de cessez-le-feu, qui devra être appliqué sous 24 heures.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties à mettre en oeuvre immédiatement cet accord », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse publié quelques heures plus tard.

« Les Nations Unies se tiennent aux côtés du peuple du Soudan du Sud et continueront à faire tout ce qu’elles peuvent pour protéger les civils en danger et fournir l’assistance humanitaire nécessaire », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a également salué la signature de l’accord de cessez-le-feu. Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont appelé à la mise en oeuvre immédiate et complète de l’accord.

De son côté, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a annoncé qu'elle se rendrait au Soudan du Sud du 27 au 29 janvier pour évaluer les conséquences du conflit et pour mobiliser le soutien aux efforts humanitaires.

Depuis le début des violences en décembre 2013, plus d'un demi-million de personnes ont dû fuir leurs domiciles, dont près de 100.000 sont réfugiées dans les pays voisins, l'Ouganda, l'Éthiopie et le Soudan.

Les agences humanitaires de l'ONU et leurs partenaires ont fourni une assistance à plus de 250.000 personnes, dont près de 70.000 qui se sont installées dans et autour des bases de l'ONU pour bénéficier de la protection des Casques bleus.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNICEF envoie de l'aide humanitaire au Soudan du Sud par avion

En savoir plus





Coup de projecteur