Mali : le Conseil de sécurité préoccupé par les conditions de sécurité fragiles dans le nord

23 janvier 2014 – Le Conseil de sécurité des nations Unies s'est déclaré jeudi préoccupé par les conditions de sécurité fragiles dans le nord du Mali, notant les faits récents « ayant révélé que les terroristes et d'autres groupes armés se réorganisaient et avaient en partie rétabli leur capacité d'opérer. »

Dans une déclaration de la Présidence du Conseil adoptée jeudi, le Conseil de sécurité exige à nouveau que « les groupes armés au Mali déposent les armes et rejettent le recours à la violence » et demande « à toutes les parties maliennes intéressées d'adopter d'un commun accord des mesures positives pour faciliter le cantonnement des groupes armés. »

Le Conseil « insiste sur le fait qu'il importe de procéder sans plus attendre au déploiement opérationnel complet de la Mission des Nations Unies (MINUSMA) afin de sécuriser les principales agglomérations et de protéger les civils, y compris les femmes et les enfants, tout particulièrement dans le nord du Mali, et de contribuer à rétablir l'autorité de l'Etat dans l'ensemble du pays. »

Le Conseil « engage tous les Etats membres à appuyer l'achèvement à bref délai du déploiement de la MINUSMA. »

Par ailleurs, les membres du Conseil se réjouissent du bon déroulement des élections législatives qui se sont tenues les 24 novembre et 15 décembre 2013, estimant que cela marquait « une nouvelle étape vers le rétablissement de la gouvernance démocratique et le retour intégral de l'ordre constitutionnel au Mali. »

Ils félicitent le gouvernement malien de l'initiative qu'il a prise « de lancer une série de consultations nationales sur la situation dans le nord du pays » et l'encouragent « à continuer d'agir afin de consolider la stabilité, de promouvoir le dialogue national ouvert à tous et la réconciliation. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : l'envoyé de l'ONU appelle à la poursuite de l'appui international

En savoir plus





Coup de projecteur