Ban appelle les Etats membres de l'ONU à dépasser les intérêts nationaux en 2014

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo ONU/Paulo Filgueiras

17 janvier 2014 – A l'occasion d'une réunion informelle de l'Assemblée générale des Nations Unies sur les défis de l'Organisation pour l'année 2014, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé les Etats membres à dépasser les intérêts nationaux.

« Je lance un appel pour que des mesures soient adoptées afin de faire face aux menaces sous-jacentes, promouvoir le développement et protéger la planète. J'exhorte les dirigeants à dépasser les intérêts nationaux pour notre avenir collectif », a dit M. Ban dans un discours lors de cette réunion.

« Nous sommes capables de cet esprit de citoyenneté mondiale. J'en ai eu la preuve au cours de l'année écoulée, » a-t-il ajouté.

Il a estimé que deux crises nécessitaient une attention particulière de la communauté internationale : le Soudan du Sud et la République centrafricaine.

S'agissant de la République centrafricaine, le Secrétaire général a jugé que la communauté internationale devait « redoubler d'efforts pour aider le peuple centrafricain à rétablir la paix et la stabilité au plus vite. » Il a fait appel à la générosité des Etats membres « lors de la conférence des donateurs organisée par l'Union européenne, lundi, à Bruxelles. »

Dans son discours, Ban Ki-moon a également évoqué les situations en Syrie, en République démocratique du Congo, au Mali, en Egypte, en Tunisie, ainsi que le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Il noté avec satisfaction que cette année, la dernière mission de l'ONU au Sierra Leone « achèvera son travail et se retirera, montrant le chemin parcouru et l'importance des efforts pour maintenir, consolider et construire la paix. »

L'année 2014 sera aussi l'occasion de commémorer le 20ème anniversaire du génocide rwandais et le 100ème anniversaire du début de la Première guerre mondiale, qui a conduit à la création de la Société des Nations, suivie des Nations Unies.

« Avec le temps, nous avons prouvé l'importance de cette grande institution », a déclaré Ban Ki-moon, souhaitant que 2014 soit une année de progrès.

« L’Organisation des Nations Unies est une plateforme unique qui nous aide à dépasser les défaillances humaines, qui encourage un leadership sage et visionnaire », a-t-il ajouté. « Mais je reste très préoccupé par les actes irresponsables et immoraux d’un trop grand nombre d’individus ayant de l’influence et des responsabilités. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Égypte : Ban appelle au calme à l'occasion du référendum

En savoir plus





Coup de projecteur