Syrie : Brahimi regrette la décision d'un groupe d'opposition de ne pas participer à Genève II

Le Représentant spécial conjoint de l’Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes pour la Syrie, Lakhdar Brahimi. Photo: Violaine Martin

16 janvier 2014 – Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des Etats arabes pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a regretté jeudi la décision d'un groupe d'opposition syrien de ne pas participer à la conférence dite « Genève II » qui a pour but de réunir le gouvernement et l'opposition de Syrie autour de la table de négociations.

A la suite de la décision de ce groupe d'opposition, le Comité National de Coordination, Lakhdar Brahimi a discuté au téléphone avec le Président de ce comité, Dr. Hassan Abdel-Azim, précise un communiqué de presse.

« M. Brahimi a dit au Dr. Hassan Abdel-Azim qu'il respectait la décision du Comité National de Coordination mais qu'il regrettait profondément que le Comité ne fasse pas partie de la délégation de l'opposition qui discutera à Genève sur la manière de mettre fin à la terrible guerre qui ravage actuellement la Syrie », souligne le communiqué.

Lakhdar Brahimi s'est dit persuadé que le Comité National de Coordination « continuera à travailler au retour de son pays à la paix et à l'avènement d'une nouvelle Syrie démocratique. »

La Conférence « Genève II » se réunira d'abord à haut niveau, sous la présidence du Secrétaire général des Nations Unies, le 22 janvier à Montreux, en Suisse. Ensuite, des négociations entre les deux parties syriennes, facilitées par Lakhdar Brahimi, débuteront le 24 janvier, au Palais des Nations à Genève.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : les bailleurs de fonds promettent 2,4 milliards de dollars pour l’aide humanitaire

En savoir plus





Coup de projecteur