Soudan du Sud : Ban appelle à protéger les civils face au nombre croissant de morts

Fuyant les violences, des civils sud-soudanais se dirigent vers la base de la MINUSS à Bor, capitale de l’état de Jonglei. Photo: MINUSS/Hailemichael Gebrekrstos

15 janvier 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mardi soir sa préoccupation face au nombre croissant de personnes tuées dans les combats au Soudan du Sud, dont plus de 200 personnes qui seraient mortes noyées dans le Nil alors qu'elles tentaient de fuir la violence à Malakal dans l'Etat du Nil supérieur.

M. Ban « est également très préoccupé par le nombre croissant des personnes déplacées dans le pays, qui a dépassé 400.000 cette semaine ce qui pose des défis considérables pour les agences humanitaires qui tentent de fournir de l'aide », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse.

Par ailleurs, le Secrétaire général « condamne vivement le vol de véhicules appartenant aux agences humanitaires ainsi que des stocks de denrées alimentaires et d'autres fournitures par des forces gouvernementales et par ceux qui combattent le gouvernement ».

M. Ban a appelé les parties prenantes à cesser les combats et à engager des pourparlers constructifs dans le cadre du processus de négociations mené par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), ainsi qu'à assurer la protection des civils et le respect des normes internationales des droits de l'homme.

« Le Secrétaire général rappelle que ceux qui sont responsables d'attaques contre des civils, des travailleurs humanitaires et des membres du personnel de l'ONU seront tenus responsables, et que l'ONU continuera de s'engager activement pour protéger les civils dans le respect scrupuleux du principe d'impartialité », a souligné le porte-parole.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud: Ban Ki-moon exhorte les deux parties à négocier sérieusement

En savoir plus





Coup de projecteur