Le Syndicat du personnel de l'ONU déplore une hausse du nombre de collègues tués en 2013

Les dépouilles de deux casques bleus indiens tués le 19 décembre 2013 à Akobo, dans l’Etat de Jonglei, au Soudan du Sud, arrivant à Juba pour une cérémonie. Photo ONU/Rolla Hinedi

9 janvier 2014 – Le Syndicat du personnel de l'Organisation des Nations Unies a annoncé cette semaine que 58 employés de l'ONU ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions au cours de l'année 2013, soit une hausse par rapport aux années précédentes.

Selon le syndicat, la plupart des victimes ont été tuées lors d'attaques contre l'ONU au Soudan du Sud, en Somalie et dans la région du Darfour au Soudan. 33 Casques bleus et 25 employés civils ont été tués en 2013. Cela représente une augmentation considérable par rapport à 2012, où 37 employés des Nations Unies ont été tués.

Parmi les attaques les plus meurtrières l'an dernier, il y a eu l'embuscade contre la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) dans l'Etat du Jonglei le 9 avril 2013, où 12 membres de la mission onusienne ont été tués.

Le Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU a rappelé que 30 Casques bleus escortaient un convoi civil lorsqu'ils sont tombés dans une embuscade tendue par près de 200 individus armés non-identifiés près du village de Gurumuk. Cinq Casques bleus indiens, deux employés sud-soudanais et cinq employés de sociétés partenaires sont tombés lors des échanges de coups de feu.

Lors de l'attaque contre les bureaux de l'ONU à Mogadiscio en Somalie le 19 juin, un employé civil de l'ONU, trois employés de sociétés partenaires et quatre agents de sécurité ont été tués.

En tout 16 Casques bleus ont été tués au Darfour, sept au Soudan du Sud, quatre au Mali et quatre en République démocratique du Congo.

À cela s'ajoute cinq employés civils tués, dont quatre qui travaillaient pour l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) en Syrie.

Le rapport du syndicat du personnel a été rendu public un mois après que le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a demandé aux États membres de l'ONU de soutenir les mesures pour renforcer la sécurité du personnel.

« Les membres du personnel des Nations Unies travaillent dans un environnement de plus en plus dangereux et font face à de nouvelles formes de menaces », avait indiqué M. Ban à l'Assemblée générale de l'ONU.

M. Ban avait notamment rappelé que le rapport 2013 sur la sécurité du personnel humanitaire de l'ONU relevait une nette augmentation des incidents sécuritaires qui ont affecté le personnel onusien l'année précédente.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : l’ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus et de 20 civils dans une base de la MINUSS

En savoir plus






Coup de projecteur