Centrafrique : il faudra dix jours au PAM pour distribuer de l'aide à tous les déplacés à l'aéroport de Bangui

Des Centrafricains déplacés vivent sous des tentes du HCR, à l’aéroport de Bangui. Photo: HCR/S. Phelps

8 janvier 2014 – Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et ses partenaires estiment qu'il faudra une dizaine de jours pour distribuer des rations alimentaires à toutes les personnes réfugiées à l'aéroport international de Bangui, capitale de la République centrafricaine (RCA).

Après trois semaines d'interruption due à l'insécurité, le PAM a repris mardi sans incident les distributions de vivres aux quelque 100.000 personnes réfugiées à l'aéroport. Quelque 5.490 personnes ont reçu des rations alimentaires.

Depuis quelques semaines, le PAM a travaillé en étroite collaboration avec les agences humanitaires des Nations Unies (UNICEF, UNHCR et OCHA), l'ONG italienne COOPI et les leaders communautaires pour améliorer la sécurité sur les sites de distribution de l'assistance humanitaire.

Le PAM a remercié les troupes françaises, qui sécurisent le site, ainsi que celles de la force de paix de l'Union Africaine (MISCA) qui patrouillent dans la zone. L'assistance humanitaire distribuée était composée de nourriture, de seaux, de bâches, de récipients pour l'eau et d'autres matériels fournis par d'autres organisations.

« Nous apprécions les efforts conjoints de la communauté internationale, en particulier la collaboration efficace qui a prévalu entre les agences des Nations Unies, et qui ont permis la reprise des distributions de vivres », a indiqué Denise Brown, directrice régionale du PAM pour l'Afrique de l'Ouest. « Nous espérons que les conditions de sécurité permettront de continuer ».

« Nous avons relevé un défi important, mais d'autres sont encore devant nous. Nous sommes très préoccupés actuellement par la détérioration de la situation sécuritaire dans le Nord-Ouest du pays », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme des personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, Chaloka Beyani, a appelé mercredi la communauté internationale à fournir de toute urgence les ressources adéquates pour faire face aux besoins de protection et d'assistance des personnes déplacées par les violences en République centrafricaine.

« L'accès immédiat des agences humanitaires à ces personnes, y compris à celles qui ont trouvé refuge dans l'enceinte de l'aéroport de Bangui, doit être garanti dans les meilleurs délais », a déclaré M. Beyani.

« La résurgence d'autres crises dans le monde ne doit pas affecter l'ampleur de la réponse qui doit être apportée de toute urgence à la République centrafricaine », a insisté l'expert indépendant. « Les agences humanitaires ont urgemment besoin de ressources supplémentaires pour subvenir aux besoins élémentaires des personnes qui ont fui leur domicile ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

République centrafricaine – L'ONU reprend la distribution de vivres après une interruption de trois semaines provoquée par des attaques à la machette

Aucun résultat
Aucun résultat