Les Nations Unies et leurs partenaires cherchent un milliard de dollars pour éviter aux enfants syriens de devenir « une génération perdue »

Des enfants syriens. Photo: UNICEF/Karin Skermbrucker

7 janvier 2014 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Save the Children et World Vision ont lancé, ce mardi à Genève, une initiative pour aider les enfants syriens. L'objectif est de recueillir un milliard de dollars afin de monter des programmes éducatifs. Pour ces organismes, il faut à tout prix éviter que la guerre en Syrie ne crée « une génération perdue ».

"L'avenir de ces enfants est en train de leur échapper, mais il y a encore une chance de les sauver ", a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres lors du lancement à Genève de l'initiative « Pas de génération perdue ". Ce lancement intervient à une semaine de la tenue au Koweït d'une importante conférence de donateurs pour l'aide humanitaire en faveur de la Syrie. "Le monde doit répondre à cette crise avec un soutien international massif et immédiat ", a ajouté le patron du HCR.

Lancée par l'UNICEF, le HCR, les ONG Save the Children et World Vision ainsi que d'autres organisations non gouvernementales partenaires, l'initiative appelle les gouvernements, les organismes d'aide et le grand public à pour défendre les enfants de la Syrie, où plus de 100.000 personnes ont été tuées et 8 millions d'autres chassées de leurs foyers, 2 millions d'entre elles ayant du se réfugier dans les pays voisins, depuis le début du conflit en mars 2011.

L'initiative appelle à un investissement massif pour assurer une éducation sûre et la protection contre la violence, l'exploitation et les abus de plus de quatre millions d'enfants. Elle comprend le lancement d'une campagne de sensibilisation du grand public sous le hashtag # childrenofsyria, en utilisant les médias sociaux pour recruter des partisans influents et des contributeurs publics.

" Depuis près de trois ans, les enfants syriens ont été les plus vulnérables de toutes les victimes du conflit ; ils ont vu leurs familles et leurs proches tués, leurs écoles détruites et leurs espoirs se réduire, " soulignent les agences dans un communiqué de presse conjoint.

" Les enfants ont été blessés physiquement, psychologiquement ou les deux. Ils sont également devenus vulnérables aux pires formes d'exploitation, y compris le travail des enfants, le recrutement par des groupes et forces armés, les mariages précoces et autres formes de violence fondées sur le sexe".

Plus d'un million de réfugiés sont des enfants, plus de 425 000 d'entre eux sont âgés de moins de cinq ans, la grande majorité d'entre eux sont au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Egypte et en Iraq. Près de 8 000 de ces enfants sont séparés de leur famille.

La situation est encore plus grave pour les plus de trois millions d'enfants déplacés à l'intérieur de la Syrie, où une grande partie du pays a été ébranlée par des combats sanglants depuis que le conflit a éclaté entre les forces loyales au président Bachar al -Assad et les opposants qui cherchent à l'évincer.

Les agences des Nations Unies et leurs partenaires ont indiqué qu'ils utiliseront un milliard de dollars dans des programmes menés en partenariat avec les gouvernements et les communautés locales pour fournir une éducation sûre, une protection contre l'exploitation les abus et la violence, un soutien psychologique et offrir davantage de possibilités pour la cohésion sociale et la stabilité dans une région déjà instable.

"Sans ces investissements urgents, des millions d'enfants syriens ne pourront jamais se remettre de tant de pertes et de la peur", a déclaré António Guterres. " Leur avenir, et l'avenir de leur nation, est en jeu ", a-t-il ajouté.

Un site spécial a été créé à http://www.championthechildrenofsyria.org qui raconte les histoires d'enfants touchés par le conflit, et montre comment les investissements dans les enfants peuvent sont susceptible d'engendrer des dividendes importants, non seulement pour les victimes actuelles de la guerre, mais pour l'avenir à long terme de la Syrie et de la région.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Appel de fonds sans précédent des Nations Unies pour aider les Syriens déracinés en 2014

En savoir plus





Coup de projecteur