Ban attristé par les violences meurtrières qui ont entaché les élections législatives au Bangladesh

Le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo: ONU/Paulo Filgueiras (photo d’archive)

6 janvier 2014 – Le Secrétaire général de l'ONU s'est dit lundi attristé par les pertes en vies humaines et les actes de violence qui ont entaché hier les élections législatives au Bangladesh.

Constant un scrutin marqué par la « polarisation » et un « faible taux de participation », Ban Ki-moon regrette « que les partis ne soient pas parvenus au type d'accords qui aurait conduit à des élections inclusives et pacifiques », indique une déclaration du Secrétaire général.

Le chef de l'ONU exhorte aussi toutes les parties à faire preuve de retenue et surtout à assurer un environnement pacifique et favorable où les gens peuvent exercer leurs libertés de réunion et d'expression. « La violence et les attaques contre les personnes et les biens ne sont en aucun cas acceptables », souligne le Secrétaire général.

M. Ban appelle aussi tous les partis politiques à reprendre un dialogue substantiel et à répondre, de toute urgence, aux attentes du peuple du Bangladesh.

« Les Nations Unies continueront d'appuyer le processus démocratique dans le pays conformément aux principes de non-exclusion, de non-violence, de réconciliation et de dialogue », conclut la déclaration.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban lance un appel au calme alors que le Bangladesh est secoué par des violences préélectorales

En savoir plus






Coup de projecteur