En Arabie saoudite, le Coordonnateur spécial de l'ONU s'entretient de la situation au Liban

Un groupe de réfugiées syriennes s'installent dans leur nouveau logement, un ancien élevage de poulets. Photo: HCR/S. Baldwin

6 janvier 2014 – Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban s'est rendu lundi en Arabie saoudite pour y rencontrer des responsables gouvernementaux, dont le deuxième Vice-Premier Ministre et le Vice-ministre des affaires étrangères.

Derek Plumbly s'est notamment entretenu avec eux de la situation au Liban et dans la région avant la conférence sur les réfugiés syriens, qui se tiendra au Koweït le 15 janvier.

À l'issue des discussions, M. Plumbly a souligné le rôle crucial des forces armées libanaises pour la sécurité et la stabilité du Liban et réitéré les appels du Conseil de sécurité, du Secrétaire général et du Groupe international de soutien à les soutenir.

Aussi M. Plumbly s'est-il félicité de l'engagement de l'Arabie saoudite à fournir une aide au Liban, comme cela a récemment été annoncé par le Président libanais Michel Sleiman.

Le 2 janvier dernier, M. Plumbly a rejoint d'autres fonctionnaires de l'ONU pour appeler toutes les parties prenantes au Liban à faire preuve de retenue après le deuxième attentat meurtrier à la voiture piégée commis en moins d'une semaine et à soutenir l'armée libanaise pour empêcher de nouveaux actes de terrorisme.

« Cet acte, qui fait suite au terrible attentat en date du 27 décembre dernier, reflète une escalade extrêmement inquiétante de la violence au Liban au cours des derniers mois », a déclaré le Secrétaire général Ban Ki-moon dans un communiqué publié par son porte-parole.

Le Conseil de sécurité avait réaffirmé de son côté que « le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales et que tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables ».

L'attentat à la voiture piégée avait été perpétré à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth. Vendredi dernier, un autre attentat à la voiture piégée avait tué l'ancien ministre Mohammad Chattah et au moins cinq autres personnes en plein centre-ville.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Liban: l'ONU lance un appel à la retenue après un nouvel attentat à la voiture piégée à Beyrouth

En savoir plus





Coup de projecteur