La MONUSCO déplore des attaques coordonnées contre des sites stratégiques en RDC

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler. Photo: MONUSCO/Myriam Asmani

31 décembre 2013 – Le Représentants spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, a déploré lundi les attaques menées contre le quartier-général des forces armées congolaises, le siège de la Radio Télévision Nationale Congolaise et l'aéroport international de la capitale, Kinshasa.

D'autres affrontements ont été signalés à Kindu, dans la province du Maniema, et à Lubumbashi, dans le Katanga, portant le nombre total d'individus tués à près d'une centaine, dont trois militaires de l'Armée congolaise, affirme la Mission des Nations Unies dans ce pays (MONUSCO).

M. Kobler a vigoureusement condamné condamne avec la plus grande fermeté ces attaques « simultanées, aveugles et inacceptables » perpétrées par des hommes armés contre les sites stratégiques de la RDC et présenté ses sincères condoléances aux forces armées congolaises.

« Tout en réitérant son souhait de voir les attaques contre les populations civiles prendre fin, la MONUSCO appelle les autorités congolaises à faire rapidement la lumière sur ces incidents regrettables, dans le respect de l'ordre constitutionnel et de la loi. »

La MONUSCO est chargée de soutenir le gouvernement de la RDC dans leurs efforts de paix, de stabilisation et de consolidation, y compris l'aide à la tenue d'élections , la surveillance des violations et soutien à l'action du gouvernement contre les groupes armés opérant dans l'est du pays en matière de droits.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La MONUSCO en alerte après des affrontements nourris entre forces gouvernementales et individus armés

En savoir plus





Coup de projecteur