Iraq: après une nouvelle attaque contre des exilés iraniens, l'ONU demande aux pays tiers de les réinstaller

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Nickolay Mladenov. Photo: ONU/Amanda Voisard

27 décembre 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Nickolay Mladenov, a exprimé vendredi sa profonde préoccupation après l'attaque, perpétrée la nuit dernière dans la zone de l'aéroport international de Bagdad, au cours de laquelle plusieurs roquettes ont atterri dans le camp d'Hurriya.

Un certain nombre de résidents auraient été tués et blessés, dont au moins quatre grièvement. Ils ont été évacués vers des hôpitaux de Bagdad par les autorités irakiennes, précise un communiqué de presse.

« Ceci est un nouveau rappel brutal de la violence croissante en Iraq. Le gouvernement, en coopération avec la direction du camp Hurriya, doit prendre des mesures immédiates pour veiller à ce que des mesures appropriées soient prises pour maximiser la sécurité des résidents », déclare M. Mladenov, qui rappelle que la responsabilité de les protéger incombe aux autorités iraquiennes, comme le prévoit un accord signé avec l'ONU en décembre 2011.

Pour raisons de sécurité, les derniers résidents du camp d'Ashraf on été réinstallés en septembre dernier dans le camp d'Hurriya. Il s'agit des membres de l'Organisation des Moudjahiddines du peuple d'Iran (OMPI - Mujahedin-e Khalq), principal mouvement d'opposition extérieur au régime iranien. Ils sont 3.174. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'efforce actuellement de déterminer leur statut afin de pouvoir les réinstaller dans des pays tiers.

« Ce dernier incident doit faire l'objet d'une enquête approfondie par les autorités et les responsables être traduits en justice », ajoute le Représentant spécial, pour qui « la communauté internationale doit intensifier de toute urgence ses efforts en faveur de la réinstallation ; car c'est la garantie ultime de la sécurité des résidents. »

Relayant l'appel de Nickolay Mladenov, le HCR a lancé aujourd'hui un appel aux Etats Membres pour qu'ils se décident sur 1.400 dossiers déjà finalisés. Depuis 2011, 311 résidents ont été réinstallés, un chiffre insuffisant pour le Haut-Commissariat.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq: Ban appelle les États membres à accélérer la réinstallation des exilés iraniens du Camp Hurriya

En savoir plus





Coup de projecteur