Yémen: des experts de l'ONU condamnent des attaques de drones lancées par erreur lors de deux mariages

Le Rapporteur spécial Christof Heyns. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

26 décembre 2013 – Des experts indépendants des Nations Unies ont exprimé jeudi leur grave préoccupation au sujet des récentes frappes aériennes meurtrières effectuées à l'aide de drones déployés au Yémen par les États-Unis, soulignant la nécessité d'une reddition de comptes au sujet de ces incidents

D'après des responsables locaux de la sécurité, le 12 décembre dernier, 16 civils auraient été tués et au moins 10 autres blessés lorsque deux processions dans deux mariages distincts, dans le gouvernorat d'Al-Baida. Selon ces sources, citées par le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme (HCDH), les victimes avaient été identifiés par erreur comme des membres d'Al-Qaïda .

« Si des drones armés doivent être utilisés, les États sont tenus de respecter le droit international humanitaire et indiquer le fondement juridique de leur action et les critères choisis pour la justifier », a déclaré le Rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns.

M. Heyns a également appelé les États-Unis et le Yémen à reconnaitre leur responsabilité éventuelle, et si elle avérée, à expliquer la nature des critères choisis, à officialiser le nombre de civils tués et à annoncer leur intention d'indemniser les familles des victimes.

« Le Yémen ne peut pas accepter que des violations du droit à la vie des personnes soient commises sur son propre territoire », souligné-t-il dans un communiqué de presse.

Le Rapporteur spécial sur la torture, Juan Méndez, s'est dit de son côté préoccupé par la question de la légitimité de ces frappes aériennes, soulignant que chaque Etat concerné est tenu d'ouvrir une enquête sur de tels incidents, y compris sur l'impact qu'ils ont eu sur les civils

« Une attaque meurtrière sur des cibles illégitimes constitue un traitement cruel, inhumain ou dégradant si, comme c'est ici le cas, elle est à l'origine de souffrances physiques ou mentales considérables pour des victimes innocentes », ajoute M. Méndez.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Des experts de l'ONU soulignent l'importance de réglementer l'utilisation des drones armés

En savoir plus






Coup de projecteur