RDC: la MONUSCO aide l'armée congolaise à reprendre une localité à des rebelles ougandais

Des Casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) déployés dans la ville de Bunagana. ONU Photo/Sylvain Liechti.

26 décembre 2013 – La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a aidé jeudi les forces armées nationales à reprendre le contrôle d'une localité dans l'est du pays à un groupe rebelle ougandais, responsable d'une attaque meurtrière qui a fait des dizaines de victimes et provoqué le déplacement de nombreux habitants.

Tôt mercredi, les Forces démocratiques alliées-Armée nationale de libération de l'Ouganda (ADF-Nalu) ont attaqué des positions de l'armée congolaise (FARDC) à Kamango.

Les rebelles se sont emparés de cette ville après de brefs affrontements, tuant des civils innocents et entraînant des déplacements massifs de populations vers la frontière ougandaise, affirme la MONUSCO.

« La MONUSCO condamne fermement ces attaques et s'engage à utiliser tous les moyens aériens et terrestres à sa disposition pour protéger les civils et renforcer sa présence dans la région », indique un communiqué de presse.

Conformément à son mandat de protection des civils, et en appui aux troupes des FARDC, la MONUSCO a envoyé deux hélicoptères de combat, qui ont ouvert le feu sur les positions des rebelles, permettant aux troupes gouvernementales de reprendre Kamango.

Les FARDC ont désormais le contrôle de la situation, se félicite la MONUSCO.

« La Mission est déterminée à remplir son mandat et à neutraliser tous les éléments de groupes armés qui sèment la peur et la désolation parmi des civils innocents », souligne le communiqué.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC: vol inaugural du premier drone de surveillance de la MONUSCO

En savoir plus





Coup de projecteur