Somalie: appel d'un émissaire de l'ONU en faveur d'un processus électoral crédible au Puntland

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Nicholas Kay. Photo: AU/UN/IST/Tobin Jones

24 décembre 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie a renouvelé son appel à un processus politique rapide et crédible pour aboutir à la création, en 2014, d'un nouveau parlement au Puntland et y tenir une élection présidentielle dans cette région le mois prochain.

« Alors que la date de l'élection se rapproche et que la température politique se réchauffe, je demande à tous les candidats et aux parties prenantes, en particulier aux chefs traditionnels connus sous le nom d'aînés, de travailler ensemble et de se préparer à faire des compromis difficiles », a déclaré Nicholas Kay, qui est également le chef de la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM).

« La MANUSOM a soutenu les efforts de médiation et de consultation tout au long du processus et je garde espoir que tous les candidats sont engagés en faveur d'une élection pacifique et crédible. »

Une élection présidentielle est prévue le 8 janvier dans la région semi-autonome du Puntland.

M. Kay, qui s'y est rendu le mois dernier, a encouragé toutes les parties prenantes à coopérer pleinement avec le commandant de la Force Darwish du Puntland, le général Mohamed Saïd Hersi Dheere, qui est responsable de la sécurité pendant le scrutin, et a exhorté tous les candidats à faire campagne de manière responsable à l'appui d'une élection pacifique.

Il a en outre souligné que tous les candidats à la présidence doivent être assurés de leur liberté de mouvement et d'association et bénéficier d'un accès égal aux médias et d'une protection adéquate.

« Je continuerai de suivre les événements de près et déployer tous les efforts pour aider le Puntland à connaître un processus libre, équitable, inclusif et pacifique », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le recours accru au dialogue politique en Somalie, une raison de nourrir l'espoir, affirme le Représentant spécial

En savoir plus





Coup de projecteur