Madagascar : l'ONU salue le bon déroulement du deuxième tour des élections présidentielles

Une électrice au Madagascar. Photo: PNUD

20 décembre 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a félicité vendredi le peuple de Madagascar, la Commission Electorale et le Gouvernement malgache pour leur contribution active et leur participation aux élections présidentielle et législative qui se sont tenues ce jour.

« Le Secrétaire général demande au peuple de Madagascar, aux autorités transitionnelles et à tous les acteurs politiques de continuer à maintenir une atmosphère paisible lors du décomptage des voix et de l'annonce des résultats qui s'en suivra. Les Nations Unies restent engagées à soutenir le succès de la transition malgache », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a également salué le bon déroulement du deuxième tour des élections présidentielles à Madagascar. L'agence onusienne a soutenu les deux tours des élections, fournissant un appui logistique et de conseil à la Commission électorale nationale indépendante de la Transition (CENIT) - le corps électoral qui a organisé le scrutin.

« Les malgaches placent beaucoup d'espoirs dans ces élections qui représentent une étape cruciale vers la sortie de la crise la plus longue de l'histoire politique récente de la grande Ile, » a déclaré la Représentante du PNUD à Madagascar, Fatma Samoura, dans un communiqué de presse.

« Elles signifient le retour de Madagascar à l'ordre constitutionnel, celui des investisseurs et la reprise de l'aide au développement, des éléments d'une extrême importance pour le pays vu la grande précarité dans laquelle Madagascar a vécu au cours de ces cinq dernières années », a-t-elle ajouté en précisant que la CENIT annoncera les résultats provisoires le 7 janvier.

Du 15 au 19 décembre, le PNUD a organisé une série d'évènements artistiques, concerts et spectacles qui ont permis de sensibiliser les électeurs à travers le pays pour les inciter à participer. Le PNUD, en collaboration avec des associations locales, a formé 140 femmes candidates à l'assemblée nationale dans le domaine des relations avec les médias et sur le fonctionnement du processus électoral.

« Il fut un temps où les femmes étaient reléguées au second plan, mais cette époque est dépassée. Les femmes ont un rôle primordial dans la prise de décision. Je me sens prête à contribuer à la sortie de crise de mon pays », a déclaré Assiata, l'une des candidates ayant participé aux formations.

Dans le but de promouvoir un sondage pacifique, le PNUD a également aidé à établir une cellule de crise surveillant de potentiels incidents à partir du siège de la CENIT à Antananarivo, représentée par l'armée, le gouvernement et la société civile.

La cellule a effectué la liaison avec 480 médiateurs opérant dans tout le pays, qui lui ont fait part de case de violence ou autres incidents. Un programme informatique a été créé, recueillant des données en temps réels à cet effet.

Plus de 140 incidents ont été enregistrés, mais aucun d'entre eux n'a perturbé les sondages ni dégénéré. Six lignes téléphoniques ont également été mises à disposition des Malgaches, leur donnant la possibilité de signaler des incidents au sein de leurs communautés.

« Cette cellule de crise et d'alerte précoce a été incroyablement utile. Elle nous a permis de savoir quels étaient les risques, et comment s'attaquer aux incidents», a déclaré Mme Samoura.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban salue le déroulement dans le calme du premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar

En savoir plus




Coup de projecteur