Ban souligne le besoin de davantage de solidarité pour mieux lutter contre la pauvreté et les inégalités

Le premier des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD): éradiquer la faim et la pauvreté. Photo: Banque mondiale/Jamie Martin

20 décembre 2013 – À l'occasion de la Journée internationale de la solidarité humaine, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a souligné vendredi l'importance d'un effort commun de la communauté internationale pour lutter contre la pauvreté, la faim et les inégalités.

« À l'aube de ce siècle, les dirigeants mondiaux réunis au Sommet du Millénaire ont réaffirmé leur attachement à la paix et à la sécurité, aux droits de l'homme et à la bonne gouvernance », a rappelé M. Ban dans son message pour la journée.

Les dirigeants mondiaux sont convenus d'un ensemble d'objectifs assortis d'échéances, récapitulés dans les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), en vue d'éliminer d'ici à 2015 l'extrême pauvreté et la faim, ainsi que de lutter contre les maladies évitables et d'autres maux sociaux et économiques mondiaux.

Le Secrétaire général a rappelé que ces objectifs exigeaient de chacun d'entre nous le respect mutuel et le partage des responsabilités.

« Nous marquons cette année la Journée internationale de la solidarité humaine en affirmant notre détermination à travailler ensemble à combler les lacunes qui subsistent pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et définir la voie à suivre après 2015 afin d'instaurer un avenir plus viable pour tous », a déclaré M. Ban.

Le chef de l'ONU a indiqué que chacun a un rôle à jouer pour relever les défis économiques, politiques, environnementaux et sociaux actuels et chacun doit contribuer selon ses moyens aux efforts à déployer afin d'assurer le développement durable, pour profiter selon les besoins de les avantages. C'est là le principe même de la justice et de l'équité et c'est le sens de la solidarité.

« En cette Journée internationale de la solidarité humaine, je demande à chacun, quel que soit son pays, sa confession, sa culture ou sa tradition, de faire cause commune pour que soit tenue la promesse faite au tournant du Millénaire et pour que les générations futures reçoivent la paix, la prospérité et le progrès durable en héritage », a déclaré M. Ban.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Groupe des 77, un soutien de poids pour le programme de développement post-2015, selon l'ONU

Aucun résultat
Aucun résultat