Mali : l'ONU condamne fermement une attaque à Kidal qui a causé la mort de deux Casques bleus

Des Casques bleus de la MINUSMA à Ménaka au Mali. Photo: MINUSMA

14 décembre 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a fermement condamné samedi une attaque à la bombe perpétré ce matin à la Banque malienne de solidarité à Kidal dans lequel deux Casques bleus sénégalais ont été tués et au moins sept Casques bleus et quatre éléments de la Garde nationale malienne ont été blessés.

La puissance de la déflagration a aussi causé l'effondrement de la banque et a endommagé les devantures des bâtiments environnants. Selon la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour la stabilisation de ce pays (MINUSMA), aucune revendication n'a été faite pour le moment.

« Les responsables de cet acte criminel doivent être traduits en justice. Les Nations Unies restent déterminées à accompagner le peuple et le gouvernement maliens dans l'instauration d'une paix durable dans leur pays. Le Secrétaire général encourage tous les Maliens à rejeter la violence et à soutenir le processus de paix, y compris en participant au deuxième tour des élections législatives ce dimanche », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des casques bleus qui ont perdu la vie dans cet attentat, et exprime ses vœux de prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés. Il présente également ses condoléances au peuple et gouvernement sénégalais suite aux décès de leurs compatriotes qui servaient la communauté internationale et la cause de la paix », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali et chef de la MINUSMA, Bert Koenders a lui aussi condamné dans les termes les plus forts cette attaque qu'il a qualifié de « lâche ».

« Nous ne pouvons pas accepter ce genre d'actes barbares. Je présente mes sincères condoléances au Président du Sénégal et aux familles endeuillées. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés de la garde nationale malienne et du contingent de la MINUSMA », a déclaré M. Koenders.

« Les responsables de cet attentat doivent être identifiés et traduits devant la justice pour répondre de leurs actes. Cette attaque n'entamera en rien notre détermination et notre engagement à poursuivre notre mission de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : la MINUSMA appelle à la retenue et à la reprise des discussions suite à des incidents violents à Kidal

En savoir plus





Coup de projecteur