RDC: Ban Ki-moon salue la conclusion du dialogue de Kampala entre le gouvernement et le M23

Des Casques bleus de la MONUSCO escortent des combattants du M23 qui se sont rendus dans le Nord-Kivu. Photo: MONUSCO

13 décembre 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a salué jeudi soir la conclusion du dialogue de Kampala entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et la direction du mouvement du 23 mars (M23).

Le dialogue de Kampala a pris fin après la signature, hier, de déclarations par les deux parties à Nairobi, au Kenya, et la publication d'un communiqué final des Présidents en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Communauté des États d'Afrique Australe (SADC).

La conclusion du Dialogue de Kampala est une étape importante vers la résolution permanente de la crise dans l'est de la RDC. Cependant, beaucoup reste encore à faire puisque le M23 n'est qu'un groupe armé parmi des dizaines d'autres opérant dans cette région troublée.

L'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo Martin Kobler et leurs homologues de l'Union africaine, l'Union européenne et des États-Unis ont appelé aujourd'hui toutes ces groupes à déposer leurs armes.

Dans une déclaration commune, ils soulignent la nécessité de mettre au point le plus vite possible un programme global de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) pour les ex-combattants issus de ces groupes, tout en exhortant les autorités congolaises à appliquer pleinement ce programme, avec l'appui de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO).

« Se tournant vers l'avenir, les Envoyés encouragent la région des Grands Lacs à s'appuyer sur cette dynamique positive pour faire avancer la mise en application de l'Accord-Cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, notamment au travers un dialogue politique élargi entre les États de la région », précise un communiqué de presse de la MONUSCO.

De son côté, le Secrétaire général rappelle que les documents issus du Dialogue de Kampala n'accordent pas d'immunité aux auteurs présumés de crimes de guerre, crimes contre l'humanité, génocide, ou de violations flagrantes des droits de l'homme. Le patron de l'ONU a exhorté les parties à s'engager sans délai dans la mise en œuvre de leurs engagements, réitérant le soutien et la disponibilité de l'ONU à la faciliter au besoin.

« M. Ban exhorte tous les autres groupes armés en RDC à déposer immédiatement les armes et à poursuivre leurs objectifs par des moyens pacifiques. Le Secrétaire général espère que la RDC et ses voisins œuvreront ensemble, sur la base des développements positifs récents, à la recherche de solutions aux causes profondes de l'instabilité dans l'est de la RDC, en mettant en œuvre leurs engagements pris au titre de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région », souligné la déclaration transmise par le porte-parole du Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU et ses partenaires inquiets du retard pris par la signature de l'accord de paix entre la RDC et le M23

En savoir plus





Coup de projecteur