Le Secrétaire général préoccupé par le sort de religieuses orthodoxes enlevées

Le Secrétaire général Ban Ki-moon s’adresse aux médias à l’issue de consultations avec le Conseil de sécurité. Photo: UN Photo/Paulo Filgueiras

9 décembre 2013 –

Le Secrétaire général de l'ONU s'est déclaré lundi profondément préoccupé par le fait que les lieux de culte et des représentants de communautés religieuses soient pris pour cible dans le cadre du conflit qui prévaut en Syrie.

« [Il] est d'autant plus préoccupé que, récemment, douze religieuses ont disparu de Sainte Tecla, un couvent orthodoxe de Maaloula », indique la déclaration communiquée par le porte-parole de Ban Ki-moon.

« Le Secrétaire général joint sa voix aux appels lancés pour que la sécurité et le bien-être de ces sœurs soient assurés, de même que pour toutes les personnes détenues contre leur gré en Syrie. »

Selon les médias, les religieuses auraient été enlevées il y a une semaine par des combattants de l'opposition, des représentants de ces mêmes groupes d'opposition affirmant qu'elles auraient été enlevées pour leur propre sécurité.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La Procureure de la CPI appelle la communauté internationale à soutenir la lutte contre l'impunité en Libye

En savoir plus





Coup de projecteur