L'ONU préoccupée par la détérioration de la situation humanitaire en RCA

Des réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo (RDC). Photo: HCR/B.Sokol

9 décembre 2013 – Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a exprimé dimanche sa vive préoccupation devant la situation humanitaire en République centrafricaine (RCA), et particulièrement à Bangui et à Bossangoa.

Lors d'affrontements armés entre éléments de l'ex-Séléka et miliciens anti-Balaka, 394 personnes auraient été tuées et des centaines d'autres blessées dans la capitale. Selon l'OCHA, ce bilan risque de s'alourdir alors que la majorité de la population n'a pas accès aux structures sanitaires en raison de l'insécurité et de la collecte des corps dans les zones de combats.

Depuis le début de la crise en décembre 2012, plus de 415.000 personnes ont été déplacées et plus de 68.000 autres se sont réfugiées dans les pays voisins, dont 43.969 en République démocratique de Congo (RDC). La situation humanitaire continue à se détériorer pour les 4,6 millions de Centrafricains, dont 2,6 millions personnes ont besoin d'une assistance immédiate.

« La population centrafricaine a trop souffert. J'appelle tous ceux qui sont impliqués dans les violences à garantir la protection des civils […] de même que celle des organisations humanitaires qui portent secours aux nécessiteux. Un accès sans entraves doit être ménagé aux organisations neutres et impartiales, pour qu'elles puissent prêter assistance partout dans le pays » a déclaré la Coordonnatrice humanitaire par intérim en RCA, Rokhaya Daba Fall.

En dépit de la situation sécuritaire volatile et imprévisible à Bangui, les chefs d'agences onusiennes ont pu effectuer des missions d'évaluation rapide afin de mieux comprendre l'impact de cette crise pour les civils.

La délégation s'est notamment rendue à l'hôpital communautaire de Bangui, où de nombreux malades sont traités, notamment grâce aux efforts de l'ONG Médecins sans Frontière. Il s'agit majoritairement de blessures par balles et de quelques-unes à l'arme blanche. La délégation a également visité le site de personnes déplacées de l'aéroport international de Bangui, qui en abrite environ 10.000, principalement des hommes.

Afin d'apporter une réponse adéquate aux besoins humanitaires des déplacés, l'ONU et ses partenaires intensifient leurs efforts pour fournir abris, eau potable, vivres et soins de santé.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Au sommet de Paris, Ban s'entretient avec les dirigeants africains de la crise en RCA

En savoir plus





Coup de projecteur