Secteur forestier: l'ONU appelle les pays européens à se doter d'un plan d'action pour une économie plus verte

9 décembre 2013 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) ont appelé lundi les pays européens à mettre en œuvre, d'ici 2020, les principes d'une économie verte dans le secteur forestier à l'ouverture de la Semaine européenne de la forêt, qui se déroule du 9 au 13 décembre à Rovaniemi, en Finlande.

« L'Europe est un continent riche en forêts grâce aux efforts déployés sans relâche au cours des 200 dernières années pour stopper la déforestation, restaurer les forêts et les gérer dans une optique durable », a expliqué à cette occasion le Sous-Directeur général de la FAO chargé des forêts, Eduardo Rojas-Briales.

« Cette philosophie, qui s'est étendue au monde entier, veille à ce que la récolte de bois et autres produits forestiers ne dépasse jamais la capacité des forêts à repousser ou à dispenser leurs multiples services d'écosystèmes. Les forêts durables ont un énorme potentiel pour aider les nations à rendre leurs économies plus vertes », a-t-il ajouté.

Les ministres des forêts d'Europe et autres délégués de haut niveau de 40 pays se sont réunis pour examiner comment les forêts peuvent aider les nations européennes en ce sens. Les participants de la conférence devraient approuver un plan d'action du secteur forestier visant à protéger les forêts d'Europe et à faciliter la transition vers une économie verte.

« Une fois le Plan d'action pour le secteur forestier approuvé, nous disposerons d'un outil concret en mesure d'aider les pays et les organisations concernées à investir dans leurs ressources, à identifier les priorités et à prendre des mesures pour rendre les régimes de production et de consommation plus écologiques », a souligné le Secrétaire exécutif de la CEE-ONU, Sven Alkalaj.

Selon le Plan d'action, le secteur forestier européen devrait faire une utilisation judicieuse de toutes ses ressources, réduire les déchets au minimum, et réutiliser et recycler autant que possible. Il ne devrait consommer que des produits issus de forêts gérées durablement.

« À conditions d'être gérées durablement, les forêts constituent une source renouvelable à l'infini de matières premières et de bioénergie », a expliqué le Ministre de l'agriculture et des forêts de la Finlande, Jari Koskinen. « Les forêts européennes méritent donc d'être célébrées. Nous sommes honorés d'accueillir la Semaine européenne de la forêt à Rovaniemi ».

Le secteur forestier devrait également atténuer les impacts du changement climatique en piégeant le carbone dans les forêts et les produits forestiers et en remplaçant les produits et combustibles non renouvelables par des produits du bois renouvelables. Par exemple, dans l'industrie du bâtiment, le bois et le bambou sont une alternative au béton énergivore.

La Semaine européenne des forêts sera célébrée par des événements organisés à Rovaniemi et dans toute l'Europe afin de mettre en relief la contribution des forêts, des produits et des services forestiers à une économie verte.


News Tracker: autres dépêches sur la question

FAO: les organisations de producteurs forestiers, acteurs de premier plan dans la réduction de la pauvreté

En savoir plus





Coup de projecteur