Ban Ki-moon rend hommage à Nelson Mandela, décédé à l'âge de 95 ans

Le Président Nelson Mandela, à la tribune de l’Assembleé générale, en 1994. Photo: ONU/Evan Schneider

5 décembre 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a exprimé jeudi sa profonde tristesse à l'annonce du décès de Nelson Mandela, rendant hommage à l'infatigable militant des droits de l'homme, au prisonnier d'opinion, à l'artisan de la paix internationale et au Premier président démocratiquement élu de l'Afrique du Sud post-apartheid.

« Nelson Mandela était une figure singulière sur la scène internationale – un homme à la dignité calme et à l'héritage imposant, un géant de la justice et une source d'inspiration humaine […]», rappelle le Chef de l'ONU dans une déclaration transmise en fin de journée par son porte-parole.

« Je suis profondément attristé par son décès. Au nom de l'Organisation des Nations Unies, j'offre mes plus sincères condoléances au peuple d'Afrique du Sud et en particulier à la famille de Nelson Mandela et ses proches. »

Les membres du Conseil de sécurité, qui étaient en séance cet après-midi, se sont interrompus pour observer une minute silence en mémoire du Prix Nobel 1993.

Nelson Mandela a été emprisonné 27 ans après sa condamnation pour trahison par le gouvernement raciste qui dirigeait alors son pays. A sa libération en 1990, il consacre toutes ses énergies à mettre fin, par des moyens pacifiques, à la férule de la minorité blanche. En 1994, à la tête du Congrès national africain, un mouvement de libération longtemps interdit, il remporte une victoire écrasante à l'élection présidentielle de 1994, le tout premier scrutin démocratique du pays. Le Secrétaire général dit avoir été marqué par son premier discours prononcé à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies, en septembre de la même année.

« J'ai eu le privilège de rencontrer Nelson Mandela en 2009. Quand je l'ai remercié pour l'œuvre de sa vie, il a insisté pour dire que le mérite revenait à d'autres. J'ai été très ému par son abnégation et sa résolution sans faille en faveur d'un objectif commun. »

« Il est sorti de […] détention sans rancoeur, déterminé à bâtir une nouvelle Afrique du Sud basée sur le dialogue et la compréhension. La Commission Vérité et Réconciliation créée sous sa direction reste un modèle de réalisation de la justice pour des sociétés hantées par le spectre des violations des droits de l'homme », relève le Secrétaire général.

Nelson Mandela, poursuit M. Ban, a consacré sa vie au service de son peuple et de l'humanité et il l'a fait aux prix de « sacrifices personnels considérables ». Sa position de principe et la force morale qui la sous-tend ont été décisifs dans le démantèlement du système de l'apartheid, note-t-il, tout en soulignant son influence sur de nombreux militants des droits de l'homme.

« Personne n'a plus fait que lui à notre époque pour promouvoir les valeurs et aspirations de l'Organisation des Nations Unies. »

Dans la lutte de plusieurs décennies contre l'apartheid , les Nations Unies se sont tenues aux côtés de Nelson Mandela et de tous ceux qui, en Afrique du Sud, ont été confrontés au racisme et à la discrimination implacables, note encore le patron de l'ONU.

« Continuons chaque jour de nous inspirer de son exemple et de son appel à ne jamais cesser de travailler en faveur d'un monde meilleur et plus juste ».

La Journée internationale Nelson Mandela a été proclamée le 18 juillet, date de son anniversaire, par l'Assemblée générale, pour fédérer autour d'une culture de la paix et de liberté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En l'honneur de Nelson Mandela, consacrons du temps à la collectivité, déclare Ban Ki-moon

Plus de vidéo »


Coup de projecteur