Yémen : le Conseil prêt à envisager des mesures si les tentatives de faire dérailler le processus politique se poursuivent

Le Représentant permanent de la République populaire de Chine à l’ONU, Liu Jieyi, qui assure la présidence du Conseil de sécurité en novembre. Photo: ONU

27 novembre 2013 – Le Conseil de sécurité a exprimé mercredi leur préoccupation quant aux retards importants pris pour conclure la conférence de dialogue national au Yémen, soulignant l'importance d'y parvenir dès que possible afin de pouvoir passer à la phase de rédaction de la constitution et aux préparatifs des élections, qui sont les prochaines étapes de la transition dans ce pays.

Dans une déclaration à la presse lue par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, l'Ambassadeur de la Chine, à l'issue de consultations avec le Conseiller spécial du Secrétaire général sur le Yémen, Jamal Benomar, les membres du Conseil appellent toutes les parties à s'engager de manière constructive à résoudre les problèmes en suspens, en particulier les questions du Sud et de la structure de l'État.

« Les membres du Conseil de sécurité réitèrent leur préoccupation quant aux informations faisant état de tentatives de faire dérailler le processus de transition et de saper le gouvernement yéménite », poursuit la déclaration.

Ils appellent en outre toutes les parties à respecter les principes directeurs de l'Initiative du Conseil de coopération du Golfe et le Mécanisme de mise en œuvre du processus de transition.

Les membres du Conseil de sécurité, précise la déclaration, réaffirment leur volonté d'envisager de nouvelles mesures en réponse à des actions visant à perturber le processus de transition.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Yémen : le Ministre des affaires étrangères rappelle l'importance de soutenir la transition en cours

Aucun résultat
Aucun résultat