Un partenariat public-privé sous l'égide de l'ONU appelle à financer l'énergie durable pour tous

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) et le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kil, lors de la réunion du Conseil consultatif de son initiative Énergie durable pour tous. Photo: ONU/Filgueiras

27 novembre 2013 – L'Organisation des Nations Unies (ONU) et la Banque mondiale ont annoncé mercredi un effort concerté de la part des gouvernements, d'organismes internationaux, de la société civile et du secteur privé pour élargir l'accès à l'énergie durable, le Secrétaire général Ban Ki-moon appelant à investir massivement pour contenir la hausse des températures.

« L'énergie durable est le fil d'Ariane qui relie croissance économique, équité sociale, climat stable et environnement sain », a déclaré le chef des Nations Unies, après avoir coprésidé avec le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, une réunion du Conseil consultatif de son initiative Énergie durable pour tous, réunion au cours de laquelle il a plaidé pour une action dans quatre domaines: finance, accès à l'énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables.

M. Kim a souligné que le financement est un élément clé, entre 600 et 800 milliards de dollars étant nécessaires chaque année d'ici à 2030 pour réaliser les objectifs d'accès à l'énergie, d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables. « Nous commençons maintenant dans les pays où la demande en faveur d'une action est la plus urgente », a-t-il dit. « Dans certains de ces pays, seule une personne sur 10 a accès à l'électricité. Il est temps que cela change. »

Lancée il y a deux ans, l'Initiative vise à atteindre trois objectifs interdépendants d'ici à 2030: l'accès universel à l'énergie moderne, le doublement de l'efficacité énergétique et celui de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique.

M. Ban a salué les réalisations déjà accomplies dans ce cadre comme « Lumière pour tous », au Brésil, un programme qui a permis à 15 millions de personnes d'avoir accès l'électricité, ainsi que l'engagement de la Norvège de verser deux milliards de couronnes – 330 millions de dollars – en 2014 pour développer ses énergies renouvelables mondiale et son efficacité énergétique.

Il a également cité en exemple l'obligation verte émise par Bank of America, aux États-Unis, qui a permis de lever 500 millions de dollars sur trois ans dans le cadre d'un engagement décennal de 50 milliards. Le patron de l'ONU a également salué l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour avoir annoncé l'ouverture d'un fonds pour l'accès à l'énergie doté d'un milliard de dollars.

« Maintenant, nous avons besoin d'autres actions du même type. Atteindre les objectifs de l'initiative Énergie durable pour tous exige des investissements massifs », a-t-il insisté, soulignant les rôles essentiels de l'initiative dans le développement durable, la réduction de la pauvreté et la lutte contre les changements climatiques […]. »

« Les températures mondiales sont en hausse, menaçant les objectifs de développement et toutes les économies, petites et grandes », a-t-il ajouté. « Il est clair que nous avons besoin d'une transformation dans la manière de produire et de consommer de l'énergie. »

La réunion d'aujourd'hui était la deuxième du Conseil consultatif. Quarante-deux chefs d'entreprise, patrons de la finance, responsables gouvernementaux et représentants la société civile y participaient dans un partenariat mondial public-privé.

À cette occasion, le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Kandeh Yumkella s'est félicité du large partenariat à l'appui, non seulement de l'initiative du Secrétaire général, mais aussi de l'inscription de la question de l'énergie dans l'agenda de développement post-2015.

« Quatre-vingt-un pays participent actuellement à cette initiative», a-t-il dit. « Leur action est complétée par celles du secteur privé et des associations, ainsi que des groupes de la société civile. Nous entendons continuer à travailler avec les principaux acteurs pour réaliser l'énergie durable pour tous, mais aussi pour entreprendre une action susceptible de transformer des vies. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le PNUE encourage la Chine à relever les défis environnementaux auxquels elle fait face

Aucun résultat
Aucun résultat