RDC: des jeunes et des enfants de Kinshasa victimes d'une opération policière, selon la MONUSCO

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler. Photo MONUSCO/Myriam Asmani

27 novembre 2013 – La Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont reçu, ces derniers jours, des informations préoccupantes faisant état de la disparition et de l'assassinat de jeunes hommes et enfants dans certaines communes de Kinshasa.

Ces allégations, précise le communiqué conjoint, coïncident avec le début de l'opération Likofi – « Coup de poing » – lancée le 15 novembre 2013 pour les trois prochains mois par les autorités congolaises afin de juguler la délinquance urbaine.

Au moins une vingtaine de personnes, dont 12 enfants, auraient été tuées.

L'UNICEF et la MONUSCO demandent aux autorités congolaises de prendre des mesures immédiates pour mettre fin à de tels actes. Les deux organisations rappellent que l'Etat doit, en toutes circonstances, faire respecter les droits humains et accorder une protection particulière aux enfants, comme le prévoient la constitution ainsi que les traités et conventions internationales.

Des enquêtes doivent être ouvertes par les autorités judiciaires pour faire traduire en justice les responsables de ces actes, conformément au Code pénal congolais.

Les Nations Unies réitèrent leur volonté de soutenir le gouvernement congolais dans la recherche de solutions durables aux problèmes de réinsertion sociale des enfants et des jeunes.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La Représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés se rend en RDC

En savoir plus





Coup de projecteur