Philippines: l'ONU soutient une campagne de vaccination de 30.000 enfants contre la polio et la rougeole

Sous la direction du Département philippin de la santé, des représentants de l'OMS, de l'UNICEF et de 23 organisations partenaires discutent de la campagne de vaccination qui a débuté le 26 novembre. Photo: OMS

27 novembre 2013 – À Tacloban – l'une des villes des Philippines les plus durement touchées par le super typhon Haiyan – une campagne massive de vaccination des enfants a débuté dans les centres d'évacuation et les communautés d'accueil, grâce à des équipes mobiles de santé bénéficiant de l'appui des organismes des Nations Unies.

Soutenu par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le ministère philippin de la santé a prévu de vacciner contre la polio et la rougeole plus de 30.000 enfants âgés de moins de cinq ans. Ces derniers ont également reçu de la vitamine A pour les aider à stimuler leur système immunitaire.

« La maladie est un prédateur silencieux, mais nous savons comment la prévenir et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir », a affirmé Angela Kearney, coordonnatrice de l'UNICEF à Tacloban.

« Il est pratiquement sans précédent que deux semaines et demi après une catastrophe de cette ampleur, et de tels défis logistiques, une campagne de vaccination de masse soit déjà en cours », s'est félicitée de son côté le Dr Julie Hall, représentante de l'OMS aux Philippines.

La première phase, qui a débuté hier, fait partie d'une campagne plus large visant à renforcer la santé des jeunes enfants dans les zones touchées par les typhons.

Parallèlement, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) affirme que la communauté internationale devait octroyer une aide immédiate aux agriculteurs philippins pour éviter une nouvelle tragédie pour les survivants des zones rurales du typhon Haiyan.

La FAO a lancé un appel d'urgence d'un montant de plus de 11 millions de dollars de fonds en faveur des populations rurales sinistrées pour leur permettre de désencombrer les terres agricoles et les canaux d'irrigation.

Le Département philippin de l'agriculture a prié la FAO de financer ce programme d'« argent-contre-travail » couvrant plus de 150.000 hectares et quelque 80 kilomètres de canaux d'irrigation communaux. Pour avoir une idée, il faut compter 10 jours/personne pour déblayer un seul hectare de terres agricoles. Des fonds sont également nécessaires pour l'achat d'environ 1.400 pompes d'irrigation.

Cet appel vient s'ajouter aux 20 millions de dollars déjà sollicités par la FAO pour aider les agriculteurs à semer, fertiliser et irriguer leurs cultures jusqu'aux prochaines récoltes en 2014.

« C'est une course contre la montre. Les agriculteurs ont besoin immédiatement de ressources pour nettoyer leurs terres et semer leurs cultures. Nous devons donc procéder aux achats dès maintenant et leur offrir une aide directe importante durant cette période», a déclaré le responsable du programme de la FAO aux Philippines, Rodrigue Vinet.

La FAO invite les bailleurs de fonds à reconnaître l'urgence de la situation et à contribuer aux efforts du gouvernement à l'appui de cette initiative cruciale de relèvement.

« On ne saurait trop insister sur l'urgence de la situation. Nous serions face à une double tragédie si, au printemps prochain, les familles agricoles dépendaient encore de l'aide alimentaire humanitaire parce que nous n'avons pas été capables de les soutenir durant la phase de relèvement », a insisté le Directeur de la Division des opérations d'urgence et de la réhabilitation à la FAO, Dominique Burgeon.

Jusqu'à présent, la FAO a mobilisé plus de sept millions de dollars pour les interventions d'urgence aux Philippines, couvertes en partie par ses propres ressources et des dons de la Belgique, de la Suisse et du Royaume-Uni, ainsi que du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines: le HCR prête assistance à des milliers de rescapés en quête d'une aide ou de leurs proches

En savoir plus




Coup de projecteur