Le Conseil de sécurité demande aux parties libanaises d'accélérer la formation d'un gouvernement

Le Représentant permanent de la République populaire de Chine à l’ONU, Liu Jieyi, qui assure la présidence du Conseil de sécurité en novembre. Photo: ONU

26 novembre 2013 – Alors que se poursuivent les consultations nationales sur la formation d'un nouveau gouvernement au Liban, le Conseil de sécurité des Nations Unies a demandé aujourd'hui à toutes les parties de s'engager de manière constructive pour atteindre cet objectif au plus tôt.

Le Premier Ministre du Liban, Najib Mikati, et les membres de son administration continuent d'occuper leurs fonctions à titre intérimaire, alors que le Premier ministre désigné Tammam Salam poursuit toujours ses consultations sur la formation d'un nouveau gouvernement.

« Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté toutes les parties à s'engager de manière constructive en vue de faciliter, dès que possible, la formation d'un gouvernement qui respecte les principes démocratiques et constitutionnels du Liban, réponde efficacement aux nombreux défis sécuritaire, humanitaires et de développement auxquels ce pays fait face et aux obligations internationales qui lui incombent», a déclaré à la presse l'Ambassadeur de Chine, Liu Jieyi, qui préside le Conseil de sécurité pour le mois de novembre.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a lui aussi souligné l'importance de la formation d'un nouveau gouvernement, en particulier au regard des différents défis auxquels le pays est confronté, dont le moindre n'est pas l'afflux de plus de 800.000 réfugiés depuis le début du conflit en Syrie voisine, en mars 2011.

« La formation d'un gouvernement en mesure de gouverner est de plus en plus urgente, compte-tenu des multiples défis – sécuritaires, humanitaires et de développement – auquel le Liban est aujourd'hui confronté. Cela fait maintenant sept mois que le gouvernement du Premier ministre Mikati a démissionné. J'ai exhorté toutes les parties à agir dans l'intérêt du peuple libanais et à s'engager avec le Premier ministre désigné Salam pour former un nouveau gouvernement capable de relever efficacement ces défis », écrit M. Ban dans un rapport récent.

Les membres du Conseil se sont aussi félicités de la mobilisation en faveur du Groupe international de soutien pour le Liban, appuyé par l'ONU et créé à New York en septembre dernier en marge de la 68ème session de l'Assemblée générale, et encouragé la poursuite des efforts en faveur du Liban.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie: l'escalade des violences à Qarah pousse 6.000 réfugiés de plus à franchir la frontière avec le Liban

En savoir plus





Coup de projecteur