Philippines: 348 millions de dollars demandés par l'OCHA pour les victimes du typhon

La Coordonnatrice des secours d'urgence de l'ONU, Valerie Amos, en déplacement dans la province de Capie, aux Philippines, le 20 novembre 2013. Photo: OCHA/Cpl Ariane Montambeault

22 novembre 2013 – L'Organisation des Nations Unies a augmenté vendredi de près de 16% son appel éclair en faveur des Philippines. Désormais porté à 348 millions de dollars, ce montant risque encore d'augmenter à mesure que les organismes humanitaires atteignent les populations en détresse, 13,25 millions de personnes au total.

« Une catastrophe gigantesque comme celle-ci exige une réponse d'envergure », a déclaré la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence des Nations Unies, Valerie Amos. Elle s'est exprimée lors d'une conférence de presse donnée au Siège de l'ONU à New York, au retour de son deuxième déplacement dans la région, depuis le passage du super Haiyan le 8 novembre dernier.

« Il reste encore beaucoup à faire. Vivres, eau potable et abris restent les priorités. De nombreuses personnes vulnérables sont toujours exposées aux intempéries et ont besoin d'abris temporaires. Les familles qui ont perdu leurs maisons devront bénéficier d'un soutien de long terme de la part de la communauté internationale pour leur donner les moyens de se reloger ou de reconstruire. »

Le gouvernement a annoncé aujourd'hui que le nombre de victimes de Haiyan était désormais de plus de 5.200. Ce chiffre est toutefois provisoire alors que les recherches se poursuivent, en particulier sur les îles éloignées ou dans les régions montagneuses. Plus de cinq millions de personnes touchées sont des enfants, plus de quatre millions sont sans abri, plus d'un million de maisons ont été détruites.

Le 12 novembre dernier, l'ONU avait demandé 301 millions de dollars, montant financé à ce jour à hauteur de 39%, soit 134 millions de dollars. Mme Amos a noté que le nouveau montant augmentera selon toute vraisemblance, certaines communautés n'ayant pas encore été atteintes. Une réévaluation de l'appel est prévue pour la première semaine de décembre.

« Les défis logistiques ont été colossaux, avec de nombreuses routes bloquées et des aéroports inutilisables les premiers jours », a expliqué la Coordonnatrice. « L'impact sur les services de base, les hôpitaux, les banques et les marchés, ainsi que les pénuries de carburant, d'eau potable et de sources d'énergies a rendu très difficile le renforcement de l'aide. »

« J'ai vu et entendu des récits poignants de la part de gens désespérés par les pertes qu'ils ont subies. J'ai aussi entendu des témoignages sur des actes d'un courage immense et d'une compassion bouleversante », a ajouté Mme Amos.

« J'ai vu comment la communauté internationale s'est mobilisée auprès de la population et des autorités pour surmonter les principaux obstacles et comment de plus en plus de gens reçoivent une assistance de base. »

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué une aide à plus de 2,5 millions de personnes, plus de 130 équipes médicales locales et étrangères offrent des traitements d'urgence et des milliers de bâches plastiques ont été remises aux nécessiteux. Toutefois, nombre de personnes vulnérables sont toujours exposées aux intempéries en l'absence d'un abri de fortune.

« Je suis très inquiète de constater que 1,5 millions d'enfants sont exposés à la malnutrition aiguë et que près de 800.000 femmes enceintes ou allaitantes ont besoin d'aide alimentaire. Les personnes souffrant d'une maladie chronique et autres groupes vulnérables manquent de médicaments et de soins spécialisés. »

La Secrétaire générale a remercié la communauté internationale de sa « solidarité formidable » avec le peuple des Philippines et les donateurs de leur réponse généreuse et rapide, mais elle a souligné le fardeau que fait peser la situation actuelle sur les ressources dont disposent les Nations Unies pour répondre aux multiples situations d'urgence dans le monde.

« Nous comptons sur les bailleurs de fonds pour nous aider à résoudre rapidement le manque de moyens », dit-elle. « Le peuple des Philippines mérite notre soutien indéfectible pour surmonter cette crise, commencer à reconstruire leur vie et envisager un avenir meilleur. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines: Valerie Amos appelle à renforcer l'aide pour les survivants du typhon Haiyan

Aucun résultat
Aucun résultat