Philippines: le HCR élargit sa réponse aux besoins des victimes déracinées par le typhon Haiyan

Deux enfants philippins traversent une zone dévastée par le typhon Haiyan, à Tacloban, en novembre 2013. Photo: UNICEF

22 novembre 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué vendredi que ses équipes continuent d'accéder aux villages dévastés par le typhon Haiyan au centre des Philippines. Cette semaine, plusieurs ont été dépêchées à Ormoc, dans la province du Leyte occidental et à Guiuan, dans le Samar oriental.

« Les personnels se sont rendus dans de nombreuses circonscriptions administratives – ou barangays – afin d'évaluer la situation en matière de protection ainsi que d'autres besoins des victimes du typhon. Ils ont constaté certaines lacunes qui sont désormais gérées », a déclaré le porte-parole du HCR, Babar Baloch, lors d'une conférence de presse à Genève.

Dans certaines zones reculées de Guiuan, les premières touchées par le typhon le 8 novembre dernier, des problèmes logistiques ont entravé la distribution de l'aide, y compris dans les îles de Homonhon et Suluan. Par ailleurs, une communauté de 50 familles indigènes n'a reçu aucune nourriture.

« Notre personnel a également remarqué que la situation se stabilise pour de nombreuses communautés, surtout dans les villes. Certains magasins commencent à rouvrir et les activités commerciales ont repris. Dans des zones comme Tagatay, un barangay d'Ormoc, où la plupart des maisons ont été endommagées, les habitants ont commencé à bâtir des abris de fortune », a expliqué le porte-parole.

La situation dans les zones suburbaines et rurales reste difficile. Le HCR a déjà distribué des articles de secours à 23.000 survivants à San Jose de Tacloban, dans certains quartiers de Bagacay et à Tanauan. Des régions au sud de Tacloban – comme Tanauan, Julita et Talosa –pourraient mettre beaucoup plus de temps à se relever.

Le HCR a fourni un premier lot de 64 tentes pour aider à décongestionner certaines établissements scolaires actuellement utilisées comme centres d'hébergement.

« A Tacloban, nous avons reçu des articles de secours supplémentaires depuis Cebu et nous attendons à une toute prochaine livraison de matériel d'aide humanitaire depuis Manille, ce qui portera le total des articles de première nécessité à 3.000 tentes, 16.000 bâches en plastique, 46.000 couvertures et autres fournitures », a indiqué M. Baloch.

Des milliers de personnes déplacées continuent de quitter la province de Leyte par voies maritime et aérienne. Mercredi, le HCR a dressé des tentes à l'aéroport de Tacloban pour fournir un abri à la foule sur le départ. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Service gouvernemental philippin pour la protection sociale et le développement ont procédé à l'enregistrement des personnes qui embarquaient.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines: l'ONU aide les enfants touchés par le typhon à réintégrer des écoles plus sûres

En savoir plus





Coup de projecteur