Mali: l'ONU soutient l'organisation des élections législatives du 24 novembre

Des Maliens vérifient leurs noms sur la liste des électeurs pour le premier tour de l'élection présidentielle, le 28 juillet 2013. Photo: MINUSMA/Blagoje Grujic

22 novembre 2013 – Une équipe des Nations Unies prête main forte aux organismes gouvernementaux chargés d'organiser et de surveiller au Mali le déroulement sans heurts du premier tour des élections législatives du 24 novembre, a annoncé vendredi la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour la stabilisation de ce pays (MINUSMA).

Chargée d'offrir une assistance logistique et technique à la tenue d'élections « transparentes, régulières, libres et ouvertes à tous », l'Équipe électorale intégrée des Nations Unies a ainsi transporté par voie aérienne, dans les régions les plus difficiles d'accès du Mali comme Kayes, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal, du matériel électoral lourd et délicat, notamment des urnes, des isoloirs et des bulletins.

Près de trois tonnes de matériel au total ont été acheminées dans les chefs-lieux de ces quatre régions. Le gouvernement malien a pris ensuite le relais, exception faite de Kidal où la MINUSMA assurera le transport du matériel jusqu'aux cercles de Tessalit, Tin-Essako et Abeibara.

Conformément à la loi électorale en vigueur, la liste des électeurs a été affichée devant les bureaux de vote dès le 17 novembre, soit une semaine avant le scrutin. Avec le soutien de l'Équipe intégrée des Nations Unies, 323 agents électoraux ont été déployés sur le terrain par les autorités maliennes dès le 14 novembre.

Le soutien apporté par l'Équipe est motivé par le souci de garantir la participation de tous les acteurs politiques aux différentes étapes du processus électoral, précise la MINUSMA.

Suite au retour dans le pays de certains réfugiés maliens, le fichier biométrique actualisé compte 1.451 électeurs de plus que celui utilisé pour l'élection présidentielle du 28 juillet 2013. L'Équipe a contribué à ce succès en enregistrant de nombreux votants se trouvant dans les camps de réfugiés de Mauritanie, du Burkina Faso et du Niger, tout en remettant également leurs cartes d'électeurs à de nombreux déplacés de retour chez eux.

Par ailleurs, le transfert d'électeurs entrepris sous l'égide de la Délégation générale a permis à 160.000 électeurs de changer de lieu de vote. Cette opération s'est déroulée entre le 15 et le 30 octobre dernier, également avec l'appui de l'Équipe intégrée des Nations Unies.

La constitution d'une nouvelle Assemblée consacrera la fin de la transition politique amorcée au Mali depuis le coup d'état du 22 mars 2012, se félicite la MINUSMA.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali: pour le chef de la MINUSMA, en dépit de progrès, le «vrai travail» ne fait que commencer

En savoir plus





Coup de projecteur