Philippines: l'ONU aide les enfants touchés par le typhon à réintégrer des écoles plus sûres

Deux enfants philippins traversent une zone dévastée par le typhon Haiyan, à Tacloban, en novembre 2013. Photo: UNICEF

21 novembre 2013 – L'ONU et le gouvernement philippin ont conjointement lancé jeudi une campagne pour aider les enfants à reprendre le chemin de l'école, moins de deux semaines après le passage du typhon Haiyan. Plusieurs milliers d'entre eux sont toujours privés d'éducation, après la destruction de 600 établissements et des logements de 1,7 millions d'enfants.

Lancée par la Représentante spéciale des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, Margareta Wahlström, la campagne devrait renforcer la sûreté de 48.000 écoles du pays et sensibiliser la population à l'importance de la préparation aux catastrophes naturelles.

« Les Philippines peuvent sortir de la tragédie provoquée par le typhon Haiyan en devant un acteur de premier plan en matière de sûreté des établissements scolaires et en partageant les leçons apprises dans la mise en œuvre de ce programme avec les participants à la Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes, qui se tiendra en 2015 », explique-t-elle dans un communiqué de presse.

« Maintenant que la reconstruction a débuté, il y a une opportunité à saisir. Nous devons opérer un changement de paradigme pour ne plus nous contenter de reconstruire à l'identique, mais au contraire en construisant mieux et de manière plus intelligente, notamment dans le choix des sites, pour renforcer la résilience face aux éléments », a encouragé la Représentante spéciale.

Le nouveau programme est conçu pour renforcer la demande sociale pour des évaluations préliminaires de la sûreté des écoles dans les zones à risque comme les Philippines, notamment en mobilisant enseignants, élèves étudiants, volontaires et communautés locales.

Un autre aspect essentiel de la campagne vise à faire de la réduction des risques un élément intégral des programmes scolaires, notamment grâce à des exercices d'alerte et à des simulations régulières.

Dina Ocampo, la Sous-Secrétaire du Département de l'éducation des Philippines, a salué cette initiative, assurant que les agences du gouvernement réhabiliteraient et répareraient les bâtiments jugés insalubres.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines: le HCR prête assistance à des milliers de rescapés en quête d'une aide ou de leurs proches

En savoir plus


Coup de projecteur