La création d'emplois et l'esprit d'entreprise, deux piliers de l'industrialisation de l'Afrique, rappelle Ban

Le chômage élevé dans le Somaliland poussent des milliers de jeunes à quitter le territoire chaque mois. Photo IRIN/Mohamed Amin Jibril (Photo d'archive)

20 novembre 2013 – À l'occasion de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique, observée chaque année le 20 novembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a rappelé mercredi que la création d'emplois et l'esprit d'entreprise étaient essentiels pour éliminer la pauvreté sur le continent.

Cette Journée 2013 promeut l'esprit d'entreprise et la création de petites et moyennes entreprises pour stimuler sur tout le continent un développement industriel durable et profitant à tous.

« Certes, il y a en Afrique certaines des économies à la croissance la plus rapide au monde, une croissance plurisectorielle, mais beaucoup trop d'Africains restent laissés pour compte. La région est minée par le chômage, qui touche en particulier les jeunes. Nombreux sont ceux, notamment les femmes, qui ont des conditions de travail précaires et gagnent peu », relève M. Ban dans son message pour la journée.

Dans le cadre de l'élaboration du programme de développement post-2015 et des efforts pour réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), Le Secrétaire général estime qu'il faut accorder une attention particulière au problème du chômage, celui des jeunes en particulier, et aux faiblesses d'une économie qui repose en grande part sur une absence d'infrastructures.

« En s'attachant à créer des emplois et à promouvoir l'esprit d'entreprise et la création de petites et moyennes entreprises, nous pouvons stimuler sur tout le continent un développement industriel durable et profitant à tous », a expliqué M. Ban.

Le dynamisme économique, la forte proportion de jeunes et le potentiel d'innovation de l'Afrique sont, d'après lui, de grands atouts qui devraient lui permettre d'avoir des industries plus solides et compétitives.

« En cette année du cinquantenaire de la création de l'Organisation de l'unité africaine, l'ONU tient à réaffirmer l'engagement qu'elle a pris en faveur du développement de l'Afrique et de l'action menée par l'Union africaine pour assurer une croissance qui profite à tous », souligne son plus haut fonctionnaire.

« Ensemble, tâchons de stimuler la création d'emplois et d'entreprises sur tout le continent, pour ouvrir des perspectives durables et construire un avenir plus prospère pour tous », ajoute-t-il en conclusion.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Assemblée générale se penche sur le rôle clef des jeunes entrepreneurs dans les efforts de développement

En savoir plus





Coup de projecteur