Journée mondiale de l'enfance: l'UNICEF attire l'attention sur les violences et la maltraitance cachées

Photo: © UNICEF/NYHQ2012-1124/Shehzad Noorani, Liberia, 2012

20 novembre 2013 – À l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, qui marque l'anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé mercredi la communauté internationale à accorder une plus grande attention aux millions d'enfants victimes de violences et de mauvais traitements non signalés ou qui passent inaperçus.

« Trop souvent, les mauvais traitements sont perpétrés dans l'ombre. On ne les détecte pas, ils sont passés sous silence et trop souvent, on les accepte, ce qui est encore pire », déclare le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, dans son message adressé à l'occasion de la Journée.

« Nous avons tous la responsabilité de rendre 'visible l'invisible', que ce soient les gouvernements, qui doivent promulguer et faire respecter des lois interdisant la violence à l'égard des enfants, ou les simples citoyens qui refusent de garder le silence lorsqu'ils sont témoins de maltraitance ou la soupçonnent », a-t-il ajouté.

La violence à l'égard des enfants prend bien des formes, y compris les violences domestiques, les abus sexuels ou des mesures disciplinaires trop strictes. On la constate souvent en situation de guerre ou de conflit armé. Elle peut infliger des souffrances physiques autant que psychologiques aux enfants.

« La violence à l'égard des enfants fait plus que blesser ceux qui la subissent, elle déchire le tissu social, mine la productivité, le bien-être et la prospérité », affirme M. Lake. « Aucune société ne peut se permettre d'ignorer la violence à l'encontre les enfants. »

Il existe des approches efficaces pour prévenir et combattre les violences à l'égard des enfants. On peut fournir un appui aux parents, aux familles et à tous ceux qui s'occupent de jeunes, renforcer les aptitudes des enfants pour les aider à se protéger contre la violence, œuvrer de façon explicite à modifier les normes et attitudes sociales qui tolèrent la violence et la discrimination et renforcer et faire respecter les lois et politiques qui protègent les enfants.

La Journée mondiale de l'enfance célèbre aussi l'adoption de la Convention relative aux droits de l'enfant, qui fête son 24ème anniversaire cette année. Adopté en 1989, cet instrument juridiquement contraignant a été le premier à affirmer que les droits de l'homme s'appliquent à tous les enfants. Elle spécifie que chaque enfant, où qu'il se trouve dans le monde, a le droit de survivre et de grandir à l'abri de toutes les formes de violence.

L'UNICEF rend aussi honneur, en ce jour, au travail important accompli par Child Helpline International (CHI), un réseau mondial regroupant 173 lignes d'assistance téléphonique dans 141 pays, qui fête aujourd'hui son 10ème anniversaire. Dans un rapport mondial publié aujourd'hui, le CHI affirme que la violence, la maltraitance et l'abandon figurent parmi les principales raisons pour lesquelles enfants et adolescents composent ces numéros d'appel à l'aide et qu'elles comptent pour 17% de tous les appels de ces dix dernières années.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNICEF lance une campagne pour éliminer la violence, visible et invisible, faite aux enfants

En savoir plus






Coup de projecteur