République centrafricaine : l'ONU préoccupé par une recrudescence de la violence dans la capitale Bangui

Des rations alimentaires sont remises par le PAM à des populations vulénrables près de Bangui, la capitale centrafricaine. Photo: PAM/Herve Serefio

18 novembre 2013 – Le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) a exprimé lundi sa préoccupation face à la multiplication des incidents violents dans la capitale Bangui, dont des meurtres et des vols à main armé, et a appelé le Gouvernement de transition à assurer que les auteurs soient traduits en justice.

« La ville de Bangui est le théâtre depuis plus d'une semaine d'une recrudescence de la violence marquée par des vols à mains armés et des exécutions sommaires et extrajudiciaires. Parmi les victimes identifiées figurent des membres des Forces armées centrafricaines (FACA) et Modeste Martineau Bria, un Haut Magistrat assassiné le 16 Novembre au soir », a indiqué le BINUCA dans un communiqué de presse.

Le BINUCA rappelle que la sécurité des personnes et des biens est tout d'abord la responsabilité du Gouvernement de transition.

« De ce fait, il exhorte les autorités centrafricaines à faire toute la lumière sur ces meurtres et assassinats, ainsi que sur les violations des droits de l'homme et à traduire devant la justice les auteurs de ces crimes », a souligné le BINUCA.

Le BINUCA invite les autorités gouvernementales à poursuivre et à accélérer la restauration des capacités de la police et de la gendarmerie et à leur confier exclusivement les missions de sécurité, de maintien et de rétablissement de l'ordre à Bangui.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RCA : appel urgent à l'action du Secrétaire général pour résoudre la crise

En savoir plus





Coup de projecteur