À Auschwitz-Birkenau, Ban rappelle l'importance de lutter contre l'antisémitisme et la xénophobie

Le Secrétaire général Ban Ki-moon et Mme Ban se receuillent devant le monument aux victimes à Auschwitz-Birkenau. Photo: ONU

18 novembre 2013 – Lors d'une visite des ruines d'Auschwitz-Birkenau, le plus grand camp de concentration et d'extermination nazi, situé en Pologne, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rendu hommage lundi aux victimes et aux survivants de l'Holocauste, en soulignant l'importance de l'ONU en faveur de la prévention du génocide, de la tolérance et de la paix.

« Même aujourd'hui l'antisémitisme garde son emprise dans de trop nombreux endroits. En Europe et ailleurs, la discrimination contre les migrants, les musulmans, les Roms et d'autres minorités est en hausse. Ces personnes trouvent trop peu de défenseurs », a affirmé le Secrétaire général.

« Le monde ne doit jamais oublier, nier ou minimiser l'Holocauste. Nous devons toujours rester sur nos gardes. Et nous devons faire beaucoup plus, pour promouvoir l'égalité et les libertés fondamentales. Chaque jour, partout dans le monde, l'ONU s'efforce de remplir sa mission importante de prévenir qu'une autre catastrophe pareille ne se reproduise », a-t-il souligné.

En réaffirmant la nécessité de poursuivre le travail de mémoire du génocide contre les Juifs européens, des Roms et du massacre des Polonais, et beaucoup d'autres pendant la guerre, M. Ban a indiqué que la haine et la persécution existent toujours, comme l'ont montré les massacres et génocides au Cambodge, à Srebrenica et au Rwanda.

« Nous allons continuer à dénoncer ces innommables crimes, afin qu'ils ne puissent plus jamais se répéter. Auschwitz-Birkenau est aussi un chapitre de courage et d'espoir. Aujourd'hui, je dis haut et fort : plus jamais », a souligné M. Ban.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseiller spécial pour la prévention du génocide appelle à redoubler d'efforts pour empêcher les atrocités

Coup de projecteur