Somalie : le Conseil de sécurité souligne que la piraterie continue de menacer la paix et la sécurité

Des opérations de lutte contre la piraterie sont menées dans le golfe d’Aden et la côte orientale de Somalie.

18 novembre 2013 – Le Conseil de sécurité a souligné lundi que les actes de piraterie et les vols à main armée commis au large des côtes somaliennes continuent d'aggraver la situation dans le pays, laquelle continue de menacer la paix et la sécurité internationales dans la région.

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil a souligné que la communauté internationale devrait mener une action sur tous les fronts pour réprimer la piraterie et remédier à ses causes profondes.

Le rapport du Secrétaire général dont était saisi le Conseil de sécurité insiste sur le message qui doit être adressé aux pirates pour qu'ils sachent qu'il n'y aura pas d'impunité et qu'ils seront poursuivis et traduits en justice.

Par la résolution 2125 (2013), adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité exhorte ainsi les autorités somaliennes « à capturer les pirates qui opèrent au large des côtes somaliennes et à tout faire pour traduire en justice quiconque se sert du territoire somalien pour planifier, faciliter ou entreprendre des actes de piraterie et des vols à main armée en mer ».

Le Conseil demande aux États et aux organisations régionales qui en ont les moyens de participer à la lutte contre la piraterie et les vols à main armée au large des côtes somaliennes, en y déployant des navires de guerre, des armes et des aéronefs militaires. Il décide de reconduire pour une nouvelle période de 12 mois les autorisations accordées aux États et organisations régionales qui coopèrent avec les autorités somaliennes dans la lutte contre la piraterie et les vols à main armée au large des côtes somaliennes.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité note qu'il importe de garantir l'acheminement en toute sécurité par la voie maritime de l'aide fournie par le Programme alimentaire mondial (PAM) et se félicite de l'action menée par celui-ci, par l'opération Atalante de l'Union européenne et par les États du pavillon en ce qui concerne les détachements de protection embarqués sur des navires affrétés par le PAM.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité autorise le renforcement temporaire de la Mission de l'Union africaine en Somalie

En savoir plus





Coup de projecteur