La Représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés se rend en RDC

Des enfants soldats près de Bunia, en Ituri, dans l’est de la Répubolique démocratique du Congo (RDC). Photo: UNICEF/HQ03-0555/LeMoyne

15 novembre 2013 – La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a annoncé vendredi qu'elle se rendra en mission en République démocratique du Congo (RDC) le 17 novembre pour évaluer la situation des enfants dans ce pays, ainsi que les progrès réalisés dans la mise en œuvre du plan d'action signé par le gouvernement pour mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants soldats par les forces armées congolaises.

La Représentante spéciale se rendra d'abord dans la capitale Kinshasa, pour y rencontrer des représentants du gouvernement, de la communauté diplomatique ainsi que des agences onusiennes et de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en RDC (MONUSCO).

Le 20 novembre, la Représentante spéciale sera à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, pour y participer à une célébration de la Journée mondiale de l'enfance.

En octobre 2012, le gouvernement de la RDC a signé un plan d'action avec les Nations Unies détaillant des mesures concrètes, assorties de délais pour libérer et réintégrer les enfants associés aux forces armées congolaises et prévenir de nouveaux recrutements. Le plan d'action comprend également des dispositions visant à lutter contre les violences sexuelles à l'égard des filles et des garçons.

« Mme Zerrougui a salué l'annonce récente du président Joseph Kabila relative à la nomination d'un représentant présidentiel sur la violence sexuelle et le recrutement des enfants et espère une nomination prochainement », indique le bureau de la Représentante spéciale dans un communiqué de presse.

Un rapport publié par la MONUSCO en octobre indique que le recrutement d'enfants par de nombreux groupes armés demeure endémique dans l'est du Congo. Dans une déclaration présidentielle publiée le 14 novembre, le Président du Conseil de sécurité a demandé à toutes les parties au conflit de cesser le recrutement et l'utilisation d'enfants et invité les autorités de la RDC à poursuivre la mise en œuvre intégrale du Plan d'action.

« La fin de la rébellion du M23 présente une nouvelle opportunité dans le processus politique de stabilisation à l'est. Il est essentiel de s'assurer que les besoins des enfants et leur protection reçoivent une attention particulière. »

Dans ses entretiens avec les autorités, la Représentante spéciale évaluera les progrès et les défis à relever pour mieux protéger les enfants et discuter des moyens de soutenir les efforts visant à mettre fin aux violations contre eux.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : l'ONU préoccupée par le sort de 53 enfants dans la province du Nord-Kivu

En savoir plus





Coup de projecteur