Philippines: Valerie Amos appelle à renforcer l'aide pour les survivants du typhon Haiyan

La Coordonnatrice des secours d’urgence, Valerie Amos, s’entretient avec des survivants du super typhon Haiyan, dans la ville de Tacloban. Photo: OCHA

14 novembre 2013 – La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a demandé jeudi à la communauté internationale de fournir une aide durable aux survivants du typhon Haiyan aux Philippines, affirmant qu'en dépit de difficultés logistiques, les secours parviennent progressivement aux populations en détresse.

« Des dizaines de milliers de personnes sont sans abri ou se sont réfugiées dans des ruines, exposées aux précipitations et au vent. Beaucoup ont perdu des proches et sont traumatisés par leur expérience. Notre objectif est maintenant d'intensifier nos efforts », a déclaré Valerie Amos lors d'une conférence de presse à Manille.

Le typhon s'est abattu sur le pays au cours du week-end et, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), que dirige Mme Amos, près de 11,8 millions de personnes ont été touchées et plus de 920.000 autres déplacées.

Mme Amos s'est rendue dans les zones dévastées, notamment la ville de Tacloban, où elle a parlé avec des survivants qui attendent les secours dont ils ont cruellement besoin. La Secrétaire générale adjointe a également rencontré le Président philippin Benigno Aquino III, ainsi que les responsables gouvernementaux à la tête des efforts de secours, et les a assurés de l'engagement continu de la communauté humanitaire à soutenir.

« Les gens totalement démunis font de leur mieux pour retrouver un semblant de vie normale », a expliqué Mme Amos. « Nous devons faire tout notre possible pour s'assurer qu'ils recevront l'aide dont ils ont désespérément besoin. »

L'acheminement a été entravé par une série de défis logistiques. Alors que la plupart des aéroports sont de nouveau opérationnels, l'électricité n'a pas encore été rétablie dans certaines régions. Nombre de routes sont impraticables et les pénuries de carburant se font sentir. Cependant, au fur et à mesure, l'aide parvient aux personnes touchées, affirme l'OCHA.

« Aujourd'hui et dans les prochains jours, les choses iront de mieux en mieux à mesure que notre capacité de réponse se renforcera », a assuré Mme Amos. « Nous savons qu'il faut en faire beaucoup plus. »

Mardi, Mme Amos avait lancé un appel humanitaire d'un montant de 301 millions de dollars pour financer les opérations du système des Nations Unies. Hier, à Tacloban, le Programme alimentaire mondial (PAM) a livré par pont aérien des articles de première nécessité, notamment 2.500 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique.

Parallèlement, l'Union internationale des télécommunications (UIT) a distribué des dizaines de téléphones cellulaires équipés de GPS pour faciliter les efforts de recherche et de sauvetage, ainsi que d'autres équipements pour aider les familles à rétablir le contact avec leurs proches.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Typhon Haiyan: l'ONU lance un appel d'un montant de 301 millions de dollars en faveur des Philippines

En savoir plus





Coup de projecteur