Le Conseil de sécurité autorise le renforcement temporaire de la Mission de l'Union africaine en Somalie

Des Casques bleus du contingent djiboutien de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) à Belet Weyne. Photo: ONU/Stuart Price

12 novembre 2013 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a autorisé mardi le renforcement temporaire de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), afin d'assurer la sécurité dans ce pays et d'y faire face à la menace posé par le groupe rebelle Al-Chabab.

Par une résolution adoptée à l'unanimité de ses quinze membres, le Conseil proroge, jusqu'au 31 octobre 2014, le déploiement de l'AMISOM, demandant à l'Union africaine de faire passer les effectifs de la mission de 17.731 à 22.126 soldats en uniforme et à l'ONU d'amplifier son dispositif d'appui logistique.

Il souligne que l'augmentation des effectifs décidée « a pour objet d'accroître les capacités militaires de l'AMISOM à court terme », pour une durée de 18 à 24 mois qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie globale de désengagement, après quoi une réduction des effectifs sera envisagée.

Le Secrétaire général de l'ONU et l'Union africaine ont récemment recommandé le renforcement de la mission, notamment en hélicoptères, pour lui donner les moyens de lutter contre l'insurrection des Al-Chabab.

Dans sa résolution, le Conseil de sécurité prend également acte de l'intention de Ban Ki-moon de déployer une « force de sentinelles de l'ONU » pour assurer la sécurité des bureaux de l'Organisation dans le pays.

La résolution exprime également son accord avec le Secrétaire général, qui affirme que les conditions dans le pays « ne sont pas encore propices » au déploiement d'une opération de maintien de la paix de l'ONU, tout en demandant au Secrétaire général de les tenir au courant de l'évolution de la situation sur le terrain.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie : le Vice-Secrétaire général plaide pour le renforcement temporaire de l'AMISOM

En savoir plus





Coup de projecteur