Le Président du Tchad fait don à l'UNESCO d'une réplique du crâne de Toumaï

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. Photo: ONU/Amanda Voisard

11 novembre 2013 – Le Président du Tchad, Idriss Deby Itno, a remis lundi à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), en présence de la Directrice générale, Irina Bokova, un moulage du crâne de Toumaï, le plus vieil hominidé trouvé à ce jour.

La cérémonie s'est tenue en marge de la 37ème session de la Conférence générale de l'UNESCO, qui réunit tous les représentants des États membres de l'Organisation jusqu'au 20 novembre.

« L'UNESCO nous donne aujourd'hui l'occasion de dire publiquement que le travail de l'équipe franco-tchadienne dirigée par le Pr Michel Brunet, a confirmé que Toumaï est bien l'ancêtre de l'humanité. Toumaï est né à 6.000 kilomètres d'ici dans le désert. Il se reposera à partir d'aujourd'hui ici à l'UNESCO pour l'éternité », s'est félicité le Président Idriss Deby Itno avant de remettre un moulage de ce crâne à la Directrice générale de l'UNESCO.

La cérémonie a eu lieu en présence de l'ancien Directeur général du Centre national d'appui à la recherche du Tchad, le Professeur Baba Malaï, et Michel Brunet, Professeur au Collège de France qui dirigeait la mission paléoanthropologique franco-tchadienne à l'origine de la découverte de Sahelanthropus tchadensis, dit Toumaï.

« La découverte de ce crâne a bouleversé la vision de nos origines et sa portée historique, scientifique et anthropologique est considérable. […] Nous touchons très exactement au mandat de l'UNESCO, au pouvoir de la science à construire la solidarité intellectuelle, morale de l'humanité. L'UNESCO est le lieu de choix pour accueillir ce vestige fossile et les débats scientifiques qui l'accompagnent », a déclaré pour sa part Irina Bokova avant de rappeler le travail effectué par l'UNESCO depuis le début des années 1970 avec la rédaction de l'Histoire générale de l'Afrique.

Cette cérémonie intervient au lendemain d'un colloque scientifique qui s'est tenu à l'UNESCO le 7 novembre et auquel participaient notamment colloque Yves Coppens, Professeur honoraire au Collège de France, et Michel Brunet.

Organisé par la Délégation permanente du Tchad auprès de l'UNESCO et le secteur de la culture de l'Organisation, ce colloque portait sur l'influence de cette découverte sur la recherche paléoanthropologique et sur l'actualisation en conséquence de l'Histoire générale de l'Afrique.

Le crâne de Toumaï, qui signifie « espoir de vie » en langue goran, a été trouvé au Tchad le 19 juillet 2001. Datant de plus de sept millions d'années, Toumaï est le plus vieil hominidé trouvé à ce jour. Cette découverte a remis en cause les théories paléoanthropologiques qui prévalaient jusque-là et situait le berceau de l'humanité en Afrique de l'Est.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : l'UNESCO approuve une aide d'urgence pour permettre de dresser un inventaire du patrimoine immatériel

En savoir plus





Coup de projecteur