Philippines: l'ONU à pied d'œuvre avec le gouvernement après le passage du typhon Haiyan

L’aéroport de Tacloban, aux Philippines, a été gravement endommagé par le passage du typhon Haiyan, le 8 novembre 2013. Photo: gouvernement philippin

9 novembre 2013 – Une équipe des Nations Unies est arrivée ce matin dans la ville de Tacloban, aux Philippines, pour y évaluer les dégâts provoqués par le passage du super-typhon Haiyan, qui s'est abattu sur le pays hier.

L'équipe des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe a fait état de scènes de dévastation totale. Toutes les routes menant de l'aéroport à la ville étant impraticables, le seul moyen de déplacement reste l'hélicoptère.

« La dernière fois que j'ai vu quelque chose de semblable, c'était au lendemain du tsunami qui avait frappé l'Océan Indien, en décembre 2004 », a déclaré le chef d'équipe, Sebastian Rhodes Stampa.

« Les destructions se sont produites à une échelle colossale. Les voitures semblent avoir été dispersées comme des feuillages et les rues sont jonchées de débris. »

L'équipe, qui se prépare à lancer une évaluation humanitaire inter-agences, dit craindre des opérations de secours « extrêmement difficiles ».

Connu sous le nom de Yolanda aux Philippines, ce super-typhon serait l'une des tempêtes les plus fortes jamais observées, avec des vents de 295 kilomètres/heure, plus violents que ceux d'un ouragan de catégorie 5.

La Croix-Rouge philippine a fait aujourd'hui état d'un bilan provisoire de 1.200 morts dans les deux régions touchées par le typhon, une augmentation spectaculaire alors que trois décès avaient été signalés hier. Le typhon a dépassé les Philippines et devrait atteindre les côtes du Viet-Nam plus tard dans la journée.

La Coordonnatrice humanitaire résidente aux Philippines, Julie Hall, a déclaré que l'ONU, qui coopère « très étroitement » avec les autorités, est prête à répondre à cette tragédie par tous les moyens.

« Nous tenons à présenter nos plus sincères condoléances au gouvernement et au peuple des Philippines après ce typhon dévastateur qui semble avoir provoqué des dégâts considérables dans une grande partie de la région de Visayas. »

Haiyan est la troisième crise majeure à frapper les Philippines en l'espace de seulement deux mois. En octobre, un séisme avait touché plus de trois millions de personnes, provoquant des glissements de terrain qui avaient emporté des maisons entières, déchiqueté des ponts et démoli des églises centenaires. Sept villes de trois provinces différentes avaient été initialement touchées. Et en septembre, des dizaines de milliers de personnes avaient été déplacées par des affrontements armés dans la ville de Zamboanga, située dans le sud du pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines: après le passage d'un typhon extrêmement puissant, l'ONU se mobilise

En savoir plus





Coup de projecteur