Un rapport de l'ONU souligne le rôle de premier plan des femmes dans la gestion des ressources naturelles

Une jeune femme de la tribu Jawama’a, à El Darota, dans le Nord-Kordofan, au Soudan, ramasse de la gomme arabique. Photo: UNEP/Grant Wroe-Street

6 novembre 2013 – Un nouveau rapport publié mercredi par l'ONU conclut à la nécessité de ménager aux femmes un accès à la gestion des ressources naturelles pour consolider la paix durablement.

« Au niveau pratique, les femmes constituent la majorité des utilisateurs des ressources dans le contexte de la consolidation de la paix, mais ce rôle pratique ne se traduit que rarement au niveaux économique et politique. Cela doit changer », déclare le Directeur exécutif du le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Achim Steiner, dans un communiqué de presse.

« La paix et le développement sont réalisables uniquement si les hommes et les femmes ont accès aux ressources naturelles et peuvent en bénéficier de façon équitable et durable », souligne-t-il.

Préparé conjointement par le PNUE, ONU Femmes, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Bureau d'appui à la consolidation de la paix (BACP), le rapport indique que si les femmes des pays en conflit sont souvent chargées de fournir à leurs foyers eau, nourriture et énergie, elles demeurent largement exclues de la propriété foncière et des prises de décision portant sur l'utilisation des ressources naturelles.

« Les femmes sont les premières victimes des conflits. Elles doivent souvent assumer la responsabilité de répondre aux besoins de leur famille et de leur communauté et sont également les agents de la consolidation de la paix et de la reconstruction », explique de sn côté la Directrice exécutive d'ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka.

« La gestion durable des ressources naturelle est la pierre angulaire du développement. La pleine participation des femmes et leur accès à ces ressources constituent des priorités urgentes pour la reconstruction de sociétés pacifiques. »

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'octroi aux femmes d'un accès aux ressources égal à celui que les hommes contribue à accroître le rendement agricole de 20 à 30%. Dans les pays touchés par les conflits, où les femmes assument une plus grande responsabilité, cela pourrait renforcer la production et la sécurité alimentaire.

Le rapport exhorte les gouvernements et la communauté internationale à soutenir l'engagement politique et économique des femmes pour les aider à mieux gérer les ressources et mettre fin à la discrimination.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le PNUE examine les liens entre santé et environnement lors d'une conférence destinée aux jeunes

En savoir plus




Coup de projecteur