Plus de 450 millions de dollars d'investissements annoncés lors d'un forum de la coopération Sud-Sud

Le Président de l’Assemblée générale, John Ashe, aux côtés du Directeur exécutif du PNUE, lors de l’Exposition mondiale sur le développement Sud-Sud. Photo: PNUE

1 novembre 2013 – Plus de 450 millions de dollars ont été promis par des investisseurs, des compagnies « vertes » et des gouvernements, parmi d'autres bailleurs de fond présents à l'Exposition mondiale sur le développement Sud-Sud, organisée cette semaine sous l'égide des Nations Unies à Nairobi, au Kenya.

La coopération Sud-Sud recouvre l'échange de ressources, de technologies et de connaissances entre pays en développement. Aujourd'hui, plus de cinq milliards dans les réserves sont détenues par les pays de l'hémisphère Sud, qui concentre désormais 47% du commerce mondial.

Au nombre des accords conclus cette semaine à l'Expo 2013, qui s'est tenue au Siège du Programme pour l'Environnement des Nations Unies (PNUE), figurent la construction d'usines d'engrais organiques, des projets d'énergie propre au Kenya, le développement de panneaux solaires en Ouganda et la création d'entreprises vertes dirigées par des femmes en Egypte. L'ensemble des projets représente 450 millions de dollars d'investissements.

Organisé par le Bureau des Nations Unies de la coopération Sud-Sud, avec pour thème « Développer des économies vertes inclusives », cette exposition est la plus grande scène du monde pour les solutions de développement créées dans le Sud pour le Sud.

« Le thème de cette année est juste dans le sens où les pays du Sud ont à la fois la possibilité mais aussi l'obligation de s'engager sur une voie plus intelligente que leurs prédécesseurs », a déclaré le Président de l'Assemblée générale, John Ashe, lors de la cérémonie de clôture.

Selon lui, il est évident que la coopération Sud-Sud a un impact et une influence dans de nombreux secteurs, notamment la santé, l'énergie, l'économie et le commerce. Il est également intéressant, dit-il, de noter que le Sud attire des flux de capitaux importants et que certaines des économies émergentes du monde en développement commencent à exercer une influence géopolitique considérable.

« Le fait que cette exposition soit organisée dans les pays du Sud pour la première fois est un témoignage de l'importance croissante que revêt cette région du monde. »

Pour M. Ashe, le thème de cette année reconnaît le fait que le social, l'économique et l'environnemental sont indissociablement liés.

« Il souligne que l'écologie et l'économie ne sont pas deux paradigmes concurrents et mutuellement exclusifs, mais qu'ils peuvent en fait être gérés harmonieusement et d'une manière mutuellement avantageuse au profit des entreprises, des citoyens, des communautés et des pays », a assuré le Président de l'Assemblée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Expo mondiale Sud-Sud : l'OIT appelle à partager les connaissances pour stimuler la création d'emplois verts

Aucun résultat
Aucun résultat