La FAO propose de renforcer l'accès des petits producteurs agricoles aux moyens biotechnologiques

Photo ONU/FAO

29 octobre 2013 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a appelé mardi à redoubler d'efforts aux niveaux national et international pour élargir l'accès des petits producteurs agricoles des pays en développement aux moyens biotechnologiques.

Dans un rapport rendu public mardi, et rédigé par des scientifiques et chercheurs du monde entier, la FAO affirme que les biotechnologies peuvent aider les petits agriculteurs à améliorer leurs moyens de subsistance et leur sécurité alimentaire.

Les études de cas englobent une vaste gamme de biotechnologies, des plus anciennes ou « traditionnelles » comme l'insémination artificielle et la fermentation, aux techniques de pointe faisant intervenir des méthodologies fondées sur l'ADN, mais sans modification génétique.

« Avec les bons mécanismes institutionnels et financiers, les gouvernements, les institutions de recherche et les organisations peuvent contribuer à mettre les biotechnologies à la portée des petits producteurs, en améliorant leur capacité à affronter les changements climatiques, les maladies végétales et animales ou la surexploitation des ressources naturelles », déclare le Chef du Service de recherche et de vulgarisation de la FAO, Andrea Sonnino.

Les études de cas permettent de tirer des enseignements pouvant aider les responsables politiques à prendre des décisions informées sur les programmes de biotechnologies. Les facteurs essentiels sont la volonté politique, l'appui financier de sources non gouvernementales à l'appui des efforts nationaux et l'investissement à long terme dans la recherche et les infrastructures scientifiques et technologiques.

La publication constate en outre que les partenariats internationaux et nationaux sont essentiels pour obtenir des résultats, comme le sont le partage des ressources génétiques, des techniques et des savoirs à l'échelle internationale.

La publication insiste enfin sur l'importance de la participation des petits exploitants à tous les stades du processus, qui doit tenir compte de leurs connaissances, de leurs compétences et de leurs initiatives.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La FAO appelle à innover pour enrayer pertes et gaspillages dans la chaîne alimentaire

En savoir plus





Coup de projecteur