Le Secrétaire général préoccupé par l'escalade de la violence au Mozambique

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Photo: ONU/Evan Schneider (Photo d'archive)

24 octobre 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a exprimé mercredi sa préoccupation devant la récente escalade de la violence au Mozambique entre les forces du gouvernement et les membres de la Résistance nationale mozambicaine (RENAMO).

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties à s'abstenir de tout acte susceptible de menacer la paix et la stabilité qui ont prévalu pendant les 21 dernières années, depuis la signature de l'Accord général de paix pour le Mozambique à Rome, en 1992 », indique le porte-parole de M. Ban dans une déclaration rendue publique dans la soirée.

Quelques années après avoir acquis son indépendance vis-à-vis du Portugal, en 1975, cette nation africaine avait été plongée dans une longue guerre civile opposant le gouvernement, mené par le Front de libération du Mozambique (FRELIMO), à la Résistance nationale mozambicaine (RENAMO).

Le 4 octobre 1992, après deux ans de négociations à Rome, les deux parties ont signé un Accord général de paix. Le Conseil de sécurité a établi l'Opération des Nations Unies au Mozambique (ONUMOZ) afin de surveiller et soutenir l'application d'un cessez-le-feu, la démobilisation des forces armées et la tenue d'élections nationales.

Établie en décembre 1992, l'ONUMOZ a été retirée en décembre 1994, peu de temps après la tenue des premières élections multipartites dans le pays.

Dans la déclaration transmise par son porte-parole, le chef de l'ONU exhorte les parties prenantes à s'engager pleinement dans un dialogue inclusif afin de résoudre les divergences au sein de l'ordre démocratique établi et de s'assurer que le pays puisse continuer de réaliser l'inclusion sociale et le développement durable pour tous.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban félicite le Mozambique à l'occasion du vingtième anniversaire de l'accord général de paix

En savoir plus


Coup de projecteur