Afrique: Ban réaffirme le soutien de l'ONU au mécanisme d'examen par les pairs et au NEPAD

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) participe à une discussion de haut niveau sur le NEPAD et le mécanisme d'évaluation par les pairs. Photo: ONU/Eskinder Debebe

21 octobre 2013 – Saluant le succès du mécanisme d'auto-évaluation convenu entre dirigeants africains il ya une décennie, le Secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré lundi que le processus d'examen par les pairs avait non seulement favorisé un meilleur leadership et un dialogue national plus constructif mais aussi une plus grande participation des citoyens aux décisions qui les concernent.

« Le Mécanisme africain d'examen par les pairs (MAEP) a renforcé une culture politique démocratique entre les gouvernements africains », s'est félicité M. Ban à l'ouverture d'un panel de haut niveau sur l'innovation africaine dans le domaine de la gouvernance au cours des 10 années.

Ce débat marque le début d'une série d'activités au Siège de l'ONU dans le cadre de la « semaine africaine », qui portent sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l'initiative de croissance et de développement du Nouveau partenariat pour le développement en Afrique (NEPAD).

La semaine de l'Afrique coïncide cette année avec le 10ème anniversaire du MAEP, et le cinquantenaire de la fondation de l'Organisation de l'unité africaine, devenue depuis l'Union africaine (UA).

Le Secrétaire général a rendu hommage aux 17 pays qui ont finalisé les auto-évaluations dans le cadre du MAEP, un instrument mutuellement convenu qui propose des actions pour renforcer la bonne gouvernance dans le domaine politique et économique.

« L'exercice a montré la nécessité de mieux gérer les ressources naturelles, de lutter davantage contre la corruption, la xénophobie, le chômage des jeunes, le crime organisé et le terrorisme », a déclaré M. Ban. « Avant tout, le MAEP souligne la nécessité de mettre fin aux changements anticonstitutionnels de gouvernement et, quand ils se produisent, à réagir vigoureusement pour défendre les principes ».

Le chef de l'ONU a indiqué que le moment est désormais venu d'approfondir et d'élargir le processus à davantage de pays.

« L'objectif est que tous les pays d'Afrique participent à cet examen. C'est ce que les africains attendent de leurs dirigeants », a déclaré M. Ban. « Ce que le MAEP fait pour la gouvernance, le NEPAD le fait pour le développement. Ensemble, ils aident l'Afrique à avancer sur la voie de la démocratie et du développement, pour le bien des peuples du continent ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban appelle à accélérer l'industrialisation en Afrique pour stimuler le commerce intra-africain

En savoir plus





Coup de projecteur