L'OMS appelle à mettre fin à la production et à l'utilisation de la peinture au plomb

Photo: PNUE

18 octobre 2013 – À l'occasion de la semaine internationale pour la prévention de l'intoxication au plomb, du 20 au 26 octobre, l'Organisation mondiale de la santé a appelé vendredi les gouvernements à renforcer les mesures pour interdire et éliminer l'usage du plomb dans la peinture, qui représente un risque majeur pour la santé des jeunes enfants.

L'intoxication au plomb est entièrement évitable, et pourtant, l'OMS estime que l'exposition au plomb représente 0,6% de la charge de morbidité mondiale, les régions en développement étant les plus touchées par ce phénomène. L'exposition des enfants au plomb serait chaque année à l'origine d'environ 600 000 nouveaux cas de handicap intellectuel chez l'enfant.

« L'intoxication au plomb reste l'une des préoccupations majeures pour la santé des enfants dans le monde, et la peinture au plomb représente un risque considérable de contamination », a expliqué la Directrice du département de la santé publique et de l'environnement de l'OMS, Maria Neira, dans un communiqué de presse.

Le plomb est un métal toxique naturellement présent dans l'écorce terrestre. Dans de nombreuses parties du monde, la généralisation de son usage a entraîné une importante contamination de l'environnement, une exposition humaine et de graves problèmes de santé publique.

Selon l'OMS, les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables aux effets toxiques du plomb, qui peuvent avoir des conséquences graves et permanentes sur leur santé, en particulier en affectant le développement du cerveau et du système nerveux. Le plomb a également des effets délétères à long terme sur l'adulte, y compris en augmentant le risque d'hypertension artérielle et de lésions rénales.

L'exposition de la femme enceinte à des concentrations élevées de plomb peut entraîner des fausses couches, des bébés mort-nés, des décès prématurés, un faible poids de naissance ainsi que des malformations mineures.

Les peintures contenant un taux élevé de plomb sont encore très répandues et de nombreux pays continuent de les utiliser pour la décoration, alors même qu'il existe de bons produits de remplacement.

La semaine d'action est l'occasion de mobiliser les acteurs politiques et sociaux en vue d'accomplir davantage de progrès en la matière.

Une fois dans l'organisme, le plomb se diffuse vers des organes comme le cerveau, les reins, le foie et les os. Il est stocké dans les dents et les os, où il s'accumule au fil du temps. Le plomb stocké dans les os risque de passer dans le sang durant la grossesse et de contaminer ainsi le fœtus.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La pollution atmosphérique, une des principales causes du cancer, selon l'OMS

En savoir plus





Coup de projecteur