« Plusieurs langues, un seul monde » : l'ONU lance un concours pour célébrer le multilinguisme

Le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Peter Launsky-Tieffenthal (à droite), signe l'accord qui formalise un concours du multilinguisme. Photo: ONU

14 octobre 2013 – Les Nations Unies ont invité lundi les étudiants du monde entier à écrire, dans une de ses six langues officielles, un essai sur le rôle du multilinguisme dans un monde globalisé.

Intitulé « Plusieurs langues, un seul monde », le concours a pour objectif de soutenir l'éducation et le multilinguisme à travers l'étude continue de l'arabe, du chinois, de l'anglais, du français, du russe et de l'espagnol.

Il a été ouvert à candidature aujourd'hui au Siège de l'ONU à New York par une cérémonie entre le Département de l'information et les centres linguistiques ELS.

« Notre collaboration porte sur deux domaines d'action prioritaire du Secrétaire général, l'un étant la jeunesse et l'autre le multiculturalisme, et c'est une merveilleuse façon de combiner les deux », s'est félicité le Secrétaire général adjoint à l'information et à la communication, Peter Launsky-Tieffenthal, à l'issue de la cérémonie de signature du concours.

Le haut fonctionnaire a signé au nom de l'initiative Impact universitaire des Nations Unies (UNAI), qui co-organise l'événement dans le cadre de son engagement en faveur de l'éducation multilingue aux côtés des centres linguistiques ELS.

« Grâce à cet événement, nous espérons pouvoir davantage mettre en lumière le rôle de l'ONU », a déclaré Mark Harris, le Président d'ELS.

« Et le rôle de l'ONU, c'est le rôle de chaque citoyen du monde, à savoir réfléchir aux moyens de faire la paix et d'améliorer la qualité de vie, la santé et l'épanouissement spirituel des peuples grâce à une compréhension commune et au travers du langage », a ajouté M. Harris.

Pour être admissible au concours, la langue maternelle de l'étudiant doit être différente de celle dans lequel il ou elle rédigera son essai, et différente de la langue dans laquelle l'enseignement est dispensé dans son université.

Un panel de juges internationaux distinguera dans chacune des langues dix gagnants, qui seront invités à New York par ELS pour participer à une série de manifestations en juin 2014.

« Je pense que c'est un excellent projet », a déclaré Lyutha Sultan Al-Mughairy, le Président du Comité de l'information, un organe subsidiaire de l'Assemblée générale de l'ONU. L'Ambassadeur, qui représente Oman auprès des Nations Unies, a jugé que ce concours est un encouragement au multilinguisme.

Ont également participé à la cérémonie d'aujourd'hui, Fillippe Savadogo, l'Ambassadeur de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui a déclaré que le projet était de susciter le «dynamisme » et de « consolider l'esprit du monde ».

M. Savadogo, qui s'exprimait en français, était l'un des six orateurs à intervenir dans l'une des langues officielles de l'ONU.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Assemblée générale réaffirme les principes du multilinguisme aux Nations Unies

Coup de projecteur